Formule 1

Le spectacle bonifié de ‘20 %’ grâce au nouveau règlement selon Symonds

Il renvoie Marko à ses chères études par la même occasion

Recherche

Par Valentin Vilnius

11 janvier 2019 - 13:40
Le spectacle bonifié de ‘20 %' grâce (...)

A quel point le nouveau règlement aérodynamique améliorera le spectacle cette année ? La FIA, en vue de permettre aux voitures de se suivre plus facilement, a décidé de simplifier le design des ailerons (surtout au niveau de l’aileron avant), pour réduire la perte de performance quand deux monoplaces se disputent une position. Il s’agit d’une préfiguration du règlement 2021, dont les bouleversements devraient être bien plus conséquents.

Pour autant dès cette saison, quelques améliorations au niveau du spectacle en piste sont à attendre, du moins si l’on en croit Pat Symonds, ancien directeur technique de Williams, aujourd’hui membre du groupe aérodynamique de la FIA.

Pat Symonds prêche forcément pour sa chapelle ; mais selon ses estimations, le spectacle sera amélioré de « 20 % » en 2019.

« Il est devenu évident que nous pouvions faire quelque chose en 2019 pour simplifier les ailerons avant » a expliqué l’ingénieur britannique au salon Autosport International de Birmingham. « Nous l’avons fait simplement pour améliorer l’écoulement d’air et permettre aux voitures qui en suivent une autre d’avoir une bonne performance. »

« Ce ne sera jamais parfait, et vous ne pourrez changer les lois de la physique. Mais par rapport à la situation de départ, nous avons réalisé des progrès massifs » n’hésite-t-il pas à assurer.

« Par rapport à ce que nous faisons pour 2021, c’est assez modeste, mais ce dont il faut se rappeler, c’est que nous ne recherchons certainement pas le statu quo. »

Au fur et à mesure des semaines, certains ingénieurs d’écuries ont pourtant soulevé des doutes sur les véritables gains de ce règlement : les bénéfices pourraient être annulés en raison de la progression naturelle du niveau d’appuis d’année en année… Mais au moins, Pat Symonds, le spectacle ne devrait pas se dégrader en piste.

« La F1 se développe à un rythme alarmant, sans répit. Donc si nous n’avions rien fait, les voitures 2019 auraient eu encore plus de mal à se suivre qu’en 2018. Nous devrons attendre pour voir quels seront les résultats. »

« Ne vous attendez pas à une véritable mutation, mais croyez-moi, si nous n’avions rien fait, ç’aurait été juste pire. Au moins, nous avons maintenu le statu quo et je pense même que la situation s’est un peu améliorée. »

Le règlement 2019 a fortement déplu aux écuries privées, ainsi qu’à Red Bull… Il a fallu dépenser des millions de dollars, pour des gains seulement relatifs.

« Il est très difficile de mettre des chiffres sur ce genre de choses » tempère Symonds.

« Le fait est que les ailerons avant étaient incroyablement complexes… il y avait un nombre énorme de pièces qui les composaient. Pas seulement les pièces qu’on pouvait voir sur la voiture, mais aussi des centaines de composants associés. »

« Donc le produit fini sera en fait moins cher, puisqu’il aura moins de pièces. C’est un fait. »

Helmut Marko a estimé que le nouveau règlement avait coûté 15 millions à Red Bull… Pat Symonds n’y croit pas une seule seconde !

« Je pense que c’est tout simplement un chiffre mensonger ! Il se peut qu’en début de saison, vous ayez des ailerons de rechange datant de l’an dernier, mais dès le troisième Grand Prix de l’année, ils seront tous nouveaux. »

« Si vous examinez l’ensemble de la saison, alors je pense que l’addition finale pour Red Bull, concernant les composants des ailerons avant, sera moins élevée. Et ils dépenseront exactement autant d’argent en recherche et développement. »

FIA

expand_less