Formule 1

Le KERS n’a pas sa place en Formule 1

C’est l’avis de Cuquerella

Recherche

Par Franck D.

29 décembre 2010 - 13:36
Le KERS n’a pas sa place en Formule (...)

Un des ingénieurs de l’équipe HRT, Toni Cuquerella, pense que les technologies de récupération de l’énergie cinétique, KERS en anglais, n’ont pas vraiment leur place en Formule 1. HRT, tout comme Virgin, ne compte pas utiliser ce système en 2011.

Cette technologie, introduite en 2009 et de retour l’an prochain, stocke l’énergie liée à la perte de la vitesse des voitures dans des batteries pour être réutilisée à l’aide d’un moteur électrique capable de fonctionner dans les deux sens : pour recharger la batterie lors d’un freinage ou pour apporter un surcroit de puissance à la voiture lors d’une accélération.

"Le KERS n’est pas une technologie efficace," déclare Cuquerella, ancien ingénieur de BMW Sauber et qui a travaillé sur le KERS de l’équipe à cette époque. "C’est une technologie verte, à la mode, qui aide à vendre plus de voitures de route. Elle n’est pas efficace mais cela fait vendre et les constructeurs le veulent en tant qu’outil marketing et pour justifier leurs investissements en Formule 1."

Il en a profité pour compléter les récents propos de son directeur d’écurie, Colin Kolles. "C’est vrai que nous avons été désavantagés en 2010 par l’inexpérience de nos pilotes. Nous n’avions pas de pilote expérimenté comme peut l’être Jarno Trulli. Mais il ne fait pas l’ombre d’un doute que notre voiture était également plutôt lente," concède-t-il.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less