Formule 1

Le ’Hamilton de 2007’ n’aurait eu aucune chance contre celui de 2018

Lewis fait le point sur son développement personnel

Recherche

Par Olivier Ferret

3 novembre 2018 - 08:48
Le 'Hamilton de 2007' n'aurait eu (...)

Même s’il a été encensé pour sa constance cette année, la saison 2018 n’a pas été parfaite pour autant pour Lewis Hamilton.

Le Britannique admet qu’il a connu de mauvaises courses. En Chine, en début d’année, il a même eu "un week-end choquant", ajoutant que "la première moitié de la saison n’a pas été excellente pour nous."

Mais, contrairement à Sebastian Vettel, ce qui est frappant, c’est son absence d’erreurs qui, selon lui, "m’a permis de profiter davantage des bons moments".

Pour y parvenir, "une bonne discipline est essentielle, comment vous étudiez et vous préparez la course. C’est mon principal progrès de cette année, même si cela se joue toujours sur des marges faibles."

"En 2007, je n’aurais eu aucune chance lors de mes débuts si j’avais été confronté à moi-même en ’version 2018’. Et pourtant il était déjà très rapide !"

Hamilton explique d’ailleurs qu’il a le sentiment que "les gens sous-estiment cette saison 2007, celle de mes débuts. Être immédiatement dans une grande équipe et être obligé de me battre contre un double champion du monde comme Fernando Alonso, finalement c’est une demande énorme pour un pilote. Ce fut l’une des années les plus difficiles de ma vie."

Maintenant, dit-il, il se situe "à un niveau très, très différent. Après mon titre, l’année dernière, j’ai fait de mon développement personnel une priorité. C’était une année incroyable mais je voulais encore améliorer cette situation."

"Lorsque vous remportez le championnat, il est facile de se dire qu’il faut simplement surfer sur la vague et de penser que c’est génial. Mais je veux toujours relever la niveau. Et ça m’a servi cette année pour battre Sebastian. Je ne sais pas si j’y serais arrivé sans ça."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less