Formule 1

Le GP de Russie, plombé par l’accident de Bianchi et la politique

Un week-end difficile s’annonce

Recherche

Par Olivier Ferret

9 octobre 2014 - 10:56
Le GP de Russie, plombé par l'accident

Peu de personnes ont la tête à faire la course ce week-end en Russie, pour deux raisons. La première est évidemment l’accident de Jules Bianchi à Suzuka, qui marque tous les esprits.

La deuxième est évidemment liée aux soucis politique sautour de l’organisation de ce Grand Prix de Russie dans un contexte international très tendu entre Poutine et l’Occident.

RTL Allemagne, qui diffuse la F1, a révélé qu’elle a dû résister à un appel au boycott dans son pays.

"Malheureusement pour nous, en tant que diffuseurs officiel de la F1 dans notre pays, nous avons un contrat à respecter. Nous sommes obligés de diffuser les courses. La question du boycott ne peut donc même pas se poser," déclare un porte-parole.

"Évidemment, nous avons la liberté d’expression et nos présentateurs en parleront certainement lorsqu’ils seront à l’antenne et diront comment ils ressentent la situation sur place."

Bernie Ecclestone a rappelé hier, une nouvelle fois, que sport et politique ne devaient pas être mélangés. C’est une position que partage Mika Hakkinen.

"Je ne veux pas prendre position sur le plan politique. Quand je pense à la F1 et au sport automobile, je crois que nous devrions plutôt nous dire que nous arrivons enfin à percer dans un nouveau pays et un nouveau marché."

Richard Cregan, consultant pour Sotchi, admet que les questions politiques ont freiné les ventes de billet à l’international.

"Il y avait beaucoup de discussions autour des sanctions qui nous ont été imposées. Finalement, quand cela est devenu du passé concernant notre course spécifiquement, les billets ont été vendus à raison de 500 à 800 par jour."

"Toutefois, une zone d’ombre continuera à planer sur notre Grand Prix à cause de l’accident de Jules et c’est normal. La F1 doit faire en sorte de ne jamais oublier d’améliorer la sécurité. Il faut tirer des leçons de chaque accident."

expand_less