Formule 1

Le GP de France, un ‘succès économique’ selon le cabinet Deloitte

Les fonds publics n’ont pas été dépensés en vain

Recherche

Par Valentin Vilnius

22 décembre 2018 - 16:38

La région PACA a-t-elle gaspillé de l’argent public, en mettant la main à la poche pour le retour du Grand Prix de France ? La question, sensible pour le contribuable provençal, a été prise au sérieux par la région, qui a commandé une enquête indépendante pour y répondre.

L’étude du prestigieux cabinet Deloitte est sans appel : l’impact économique direct de l’événement (dépenses touristiques et d’organisation) a été de 46 millions, et l’impact global (sous-traitants, fournisseurs, consommation des ménages générée par les revenus liés à l’événement) s’élève même à 78 millions d’euros. Pour rappel, 14 millions de fonds publics, essentiellement de la région, avaient été mobilisés.

Toujours selon le Cabinet, ce sont ainsi 550 emplois (équivalents temps plein annuels) qui auraient été conservés ou créés.

D’autres éléments sont moins facilement chiffrables, comme la « forte exposition médiatique » qui aura « mis en valeur l’image de la région, le secteur de l’industrie automobile, et toutes les activités qui s’agrègent autour de celle-ci. »

Dans le détail, 74 000 billets ont été vendus, dont 56 500 pour des personnes n’habitant pas dans la région PACA. A la TV, le Grand Prix a été regardé (du vendredi au dimanche) par un demi-milliard de téléspectateurs.

Le Cabinet conclut sur une note positive en évoquant un « succès économique », étant donné que « les retombées du Grand Prix de France de F1 ont dépassé les estimations réalisées en amont de l’événement » de 20 %.

Deloitte ne mentionne cependant pas les quelques points négatifs qui ont émaillé ce premier événement, dont en premier lieu les bouchons monstres du vendredi, ou les investissements encore à réaliser (aménagements routiers, construction de nouvelles tribunes).

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less