Formule 1

La récupération d’énergie pose problème à Honda

Un vrai défi

Recherche

Par

16 juin 2015 - 13:41
La récupération d’énergie pose problème (...)

Après les espoirs de Monaco et la déception du Canada, McLaren travaille toujours d’arrache-pied pour restaurer l’éclat de sa précédente collaboration avec Honda. Si les relations entre les deux partenaires sont toujours « bonnes » et « saines », en interne on se ferait du souci à propos des méthodes de travail en vigueur.

« Notre plus gros ennui, explique Matt Morris, ingénieur chez McLaren, c’est que quand une partie du moteur commence à bien fonctionner, un problème complètement différent surgit ailleurs. Nous apprenons à faire face à la situation et améliorons notre façon de travailler, mais il y a des cas de figure où on ne peut pas aller plus vite. »

Yasuhisa Arai, directeur de Honda F1, précise que « la plus grande difficulté ne se situe pas au niveau du moteur à combustion mais sur les systèmes de récupération d’énergie. »

Joan Villadelprat, un ancien du paddock, explique quant à lui que « pour les motoristes, c’est bien plus difficile aujourd’hui que quand j’étais chez McLaren et Ferrari. La précision requise pour intégrer tous les systèmes est un véritable défi d’ingénierie et je crois que ça va plus loin que tout ce que nous avons vu auparavant dans l’histoire de la Formule 1. C’est pour ça que même des entreprises du calibre de Renault ou Honda ont des difficultés à maîtriser le tout. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less