Formule 1

La présidence de la FIA ne tente pas Berger

Gerhard tient trop à sa liberté...

Recherche

Par D. Thys

29 décembre 2011 - 09:27
La présidence de la FIA ne tente pas (...)

Gerhard Berger n’en finit plus de quitter et de revenir en F1. Après une pause à la fin de sa carrière de pilote de F1, l’Autrichien a en effet coprésidé BMW Motorsport entre 1998 et 2003 avant de devenir copropriétaire et patron de l’équipe Toro Rosso entre 2006 et 2008.

Après une petite pause de plus, Gerhard Berger a accepté au début du mois de décembre de devenir le président de la Commission monoplace de la FIA. Le voilà donc de retour dans le milieu de la F1 et certains se disent que c’est peut-être pour prendre un jour ou l’autre la succession de Jean Todt à la tête de la FIA.

Mais Gerhard Berger affirme que ce n’est pas du tout son intention. "C’est assez simple : la moitié des rumeurs ne sont que pures spéculations et l’autre moitié ne sont que des demandes. Mais si j’ai décidé de me retirer, c’est pour avoir plus de temps libre. La F1 m’intéresse toujours, mais j’en ai fini de prendre l’avion ou de passer ma vie sur les routes et de vivre avec la F1 24 heures sur 24. Je n’exclus rien, mais revenir en F1 à temps plein serait une décision très difficile à prendre pour moi."

Et son arrivée au sein de la FIA ? Ce serait une demande personnelle de Jean Todt. "J’ai accepté sa demande et lui disant que j’allais l’aider grâce à mon expérience." Mais pas question pour lui de remplacer un jour Jean Todt à la présidence de la FIA. "Ce n’est pas un travail pour moi," conclut Berger.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less