Formule 1

La direction de course a demandé à Toro Rosso d’arrêter Gasly

Il perdait de l’huile sur la piste

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 novembre 2018 - 11:54

Pierre Gasly a abandonné lors de la dernière course de la saison, à Abu Dhabi, suite à un problème mécanique. Alors que l’on pensait que le Français ramenait doucement sa voiture au garage, son équipe lui a intimé l’ordre de la garer dans un dégagement.

Il s’avère en réalité que c’est la direction de course qui a ordonné à l’équipe d’arrêter la voiture. En effet, la Toro Rosso perdait de l’huile et roulait au ralenti sur la piste. On l’a d’ailleurs vue ralentir les deux Red Bull qui revenaient dessus.

"Nous avons demandé à l’équipe de l’arrêter" explique Charlie Whiting. "Son ingénieur lui donnait encore des messages de drapeaux bleus et ne parlait pas du fait que le moteur était à deux doigts de la casse. Une fois que ça lui a été dit, Pierre s’est arrêté et ça allait."

Max Verstappen a évolué pendant quelques virages dans le panache de fumée du moteur Honda, ce qui n’a pas dû le rassurer puisqu’il en aura un l’an prochain, et le Néerlandais n’était pas satisfait : "Les derniers tours n’étaient pas simples car il y avait une Toro Rosso qui envoyait de l’huile sur mon casque. Je ne pouvais pas vraiment savoir où j’allais."

Franz Tost, directeur de l’équipe, avoue de la déception après cette dernière course avec Gasly : "Abu Dhabi n’était pas le meilleur week-end pour Toro Rosso. Pierre a pris un très bon départ, il s’est hissé en 13e position et il s’est amélioré tout au long de la course, montrant un bon rythme qui aurait pu le mener à la dixième place.

"Malheureusement, quelques tours avant la fin, il a dû abandonner en raison d’un problème que nous devrons examiner. C’était la dernière course de Pierre avec nous, on a vécu une fantastique coopération au cours de l’année et il s’est beaucoup amélioré, montrant qu’il mérite sa place chez Red Bull Racing. Je tiens à le remercier pour sa grande performance et je lui souhaite bonne chance."

La dernière de Brendon Hartley n’a pas non plus été réussie, notamment à cause des conséquences de l’accident du premier tour : "Quant à Brendon, il a commencé la course en ultra-tendres car nous avons décidé de le mettre sur une stratégie alternative à Pierre. Malheureusement, il a été pris au milieu de l’accident du premier tour dans le virage 8, nous avons donc dû l’appeler pour changer son aileron avant beaucoup plus tôt que prévu. Puis, il a commencé à lutter avec ses pneus arrière à cause d’une surchauffe et il a fini en 12e position, en dehors des points."

Il reconnaît que la saison du Néo-Zélandais a été compliquée, mais aussi que la préparation du pilote n’a pas forcément été simple : "Bien sûr, ce n’était pas facile de venir ici depuis le LMP1, c’est toujours un défi de se familiariser avec tout ce qui se passe en Formule 1 et surtout la gestion des pneus est une grande tâche à relever. Il a parfois été malchanceux, mais il s’est amélioré au cours de la saison."

"Ça aurait été génial de terminer la saison dans les points, aussi pour récompenser l’équipe et Honda pour le bon travail que nous avons fait ensemble. Merci à tout le monde sur la piste et dans les usines en Italie, au Japon et au Royaume-Uni. Nous travaillerons dur pour revenir l’année prochaine de la meilleure façon possible."

expand_less