Formule 1

La défaillance des freins Toro Rosso devrait être de l’histoire ancienne

Des évolutions aérodynamiques et moteur permettront à l’écurie de progresser ce week-end

Recherche

Par Valentin Vilnius

4 octobre 2018 - 18:55
La défaillance des freins Toro Rosso (...)

Les deux Toro Rosso ont abandonné dans le même tour en Russie, trahies par leur système de freins. La défaillance était simultanée, surprenante et inquiétante pour Brendon Hartley et Pierre Gasly.

L’enjeu pour l’écurie italienne est bien sûr d’éviter que pareil problème se reproduise à Suzuka… d’autant plus qu’il s’agit de la course à domicile de Honda, et que cela ferait forcément désordre devant l’état-major japonais.

« La pédale était bloquée, elle avait surchauffé et brûlé le système de freins » raconte Brendon Hartley au sujet de cet incident. « Et la pédale est finalement restée bloquée au sol. Dès le premier tour, ma pédale de freins était longue. »

« Le fait que ce soit arrivé sur les deux voitures, rend ce problème très facile à comprendre. Ce problème n’est pas arrivé tout au long de l’année. C’était à cause de certains réglages sur la voiture au niveau du refroidissement, qui étaient différents pour cette course à Sotchi. »

« L’équipe a très bien compris, je pense, pourquoi ce problème est arrivé. Départ de la course, beaucoup de carburant, du trafic… Trois ou quatre choses combinées ont créé ce problème. Je ne pense pas qu’une seule personne soit inquiète au sujet de la résolution de ce problème pour le Japon. »

Toro Rosso utilise des freins Brembo. Pierre Gasly a précisé que le système de freins avait fait l’objet d’un ajustement en vue de ce week-end, afin d’éviter de partir de nouveau en tête-à-queue au quatrième tour…

« Depuis le début de l’année, nous n’avons eu ce problème qu’à Sotchi » rappelle le Normand.

« Je pense qu’ils ont identifié le problème. Ils ont changé un peu le système pour s’assurer que nous ne rencontrerons plus cette défaillance. Nous ne savons jamais… Mais je suis assez confiant, ce problème sera réglé pour ce week-end. »

Si tout se passe bien au niveau fiabilité pour Toro Rosso, la spec C de l’unité de puissance Honda devrait permettre aux pilotes de se montrer en valeur à Suzuka. Des évolutions aérodynamiques ont été également programmées pour l’occasion.

« Nous n’avons pas eu d’évolutions depuis longtemps » regrette Brendon Hartley. « Nous avons eu une évolution aérodynamique mais elle n’a pas vraiment fonctionné. »

« Nous attendons définitivement une évolution, quelle qu’elle soit. Nous sommes vraiment excités par la nouvelle spec de l’unité de puissance Honda. Nous croyons que cela représentera un bon gain en termes de performance. »

expand_less