Formule 1

La crise a eu raison du Grand Prix de Valence

La F1 y reviendra peut-être un jour...

Recherche

Par D. Thys

17 octobre 2013 - 10:34
La crise a eu raison du Grand Prix (...)

La ville de Valence en Espagne a dit adieu de façon définitive à la F1. C’est un sport qui est définitivement trop cher pour cette ville qui a d’autres priorités en ces temps de crise.

“Je ne peux pas dire à un fournisseur essentiel que je n’ai pas d’argent pour le payer à cause de la F1,” déclare Alberto Fabra, le président de la Communauté valencienne.

Alberto Fabra a donc négocié avec Bernie Ecclestone afin de mettre un terme à leur contrat sans que cela lui coûte les 54 millions d’euros pour la rupture anticipée de cet accord.

“Nous finalisons les termes du document, mais je peux déjà vous dire que nous n’allons pas payer de pénalité financière,” explique Fabra.

Le circuit de Valence est d’ailleurs laissé totalement à l’abandon comme on peut le voir sur cette série de photos : http://www.20minutos.es/galeria/9895/0/0/circuito-urbano/formula-uno/valencia/

“J’ai expliqué à Ecclestone à quel point il était difficile pour nous de boucler notre budget, mais je laisse la porte ouverte pour l’avenir au cas où la situation économique s’améliorerait ou si nous trouvons des partenaires privés,” ajoute Alberto Fabra.

Une alternance avec Barcelone n’était-elle pas possible pour se partager les frais ? “Nous avons eu des discussions avec le président de la Catalogne Artur Mas. Nous avons d’abord trouvé un accord, mais il a modifié ses exigences et ensuite il ne voulait plus. Je regrette ce changement de position, car selon moi, les administrations devraient être loyales envers leurs paroles et leurs engagements,” conclut Fabra.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less