Formule 1

La carrière de Michael Schumacher en 12 moments-clés

Des grandes performances et des controverses

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 décembre 2017 - 14:18
La carrière de Michael Schumacher en (...)

Alors qu’il est dans un état de santé inconnu, quatre ans après son accident de ski, Michael Schumacher continue de constituer un exemple pour des pilotes en tous genre, à l’image de Sebastian Vettel, longtemps appelé ’Baby Schumi’.

Mais Schumacher fait l’unanimité au sein du paddock, encore aujourd’hui. Ainsi, Lewis Hamilton a rendu hommage à sa carrière récemment tandis que Fernando Alonso a décrit l’Allemand comme le pilote le plus redoutable qu’il ait eu à affronter.

Vingt-et-une saisons se sont déroulées entre le premier et le dernier Grand Prix de l’Allemand. Vingt-et-une saisons marquées par des événements qui ont façonné son aura.

1 - Premier Grand Prix - 25 août 1991

Jeune pilote placé par Mercedes en endurance, Michael Schumacher hérite de son premier essai en Formule 1 grâce au constructeur allemand, qui offre 150 000 dollars à Eddie Jordan pour le choisir comme remplaçant de Bertrand Gachot, en prison pour avoir utilisé du gaz lacrymogène suite à une altercation routière. Schumacher impressionne tout le monde en se qualifiant 7e, nettement devant Andrea De Cesaris. Sa course s’arrête au bout de trois virages à cause d’une panne mais il attire l’œil de tout le paddock

2 - Première victoire - 30 août 1992

Théâtre de ses premiers exploits un an plus tôt, le circuit de Spa-Francorchamps devient le premier sur lequel Schumacher remporte une course de Formule 1. Au volant d’une Benetton, ’Schumi’ profite d’une stratégie ratée d’Ayrton Senna pour s’imposer en battant les deux Williams de Nigel Mansell et Riccardo Patrese. Il relègue ses rivaux à près de 40 secondes et montre qu’il est capable de gérer une grande pression.

3 - Premier titre mondial - 13 novembre 1994

Cette date marque l’un des meilleurs moments de sa carrière mais aussi l’un des plus controversés. En effet, Schumacher remporte le titre après une finale à haute tension face à Damon Hill. En tête de la course, l’Allemand percute le rail et revient sur la piste devant son rival. Au volant d’une voiture meurtrie, il ouvre la porte avant de braquer le volant sur l’Anglais. L’accrochage est inévitable, les deux hommes abandonnent et Schumacher décroche sa première couronne.

4 - Premiers essais avec Ferrari - novembre 1995

Fraîchement couronné une deuxième fois avec Benetton, Michael Schumacher quitte l’équipe de Flavio Briatore pour rejoindre la Scuderia Ferrari. Il récupère une équipe en perdition et essaie pour la première fois une monoplace au cheval cabré alors que son contrat n’est pas encore en vigueur. Une séance privée lors de laquelle Schumacher arbore une combinaison blanche, vierge de toute appartenance à l’équipe italienne.

5 - Accrochage de Jerez et lourde sanction - 26 octobre 1997

En lice pour le titre mondial dès sa deuxième saison chez Ferrari, Schumacher arrive à Jerez avec un point d’avance. Lui et Jacques Villeneuve signent le même chrono lors des qualifications. En course, Villeneuve revient sur lui avec des pneus plus frais. Le Canadien attaque et comme trois ans plus tôt, Schumacher ouvre puis referme la porte. Les deux voitures se touchent. Schumacher abandonne tandis que Villeneuve ramène sa voiture endommagée à l’arrivée. La FIA décide d’exclure Schumacher du classement du championnat en guise de punition.

6 - Accident de Silverstone - 11 juillet 1999

Encore en lutte avec Mika Häkkinen pour le titre mondial, Schumacher rate son départ alors qu’il était en première ligne. Les drapeaux rouges sont agités à cause de deux voitures immobilisées sur la grille mais trop tard pour Schumacher qui arrive à pleine vitesse à Stowe. Ses freins lâchent, l’Allemand percute les pneus à grande vitesse et se brise une jambe. Il revient en compétition trois mois plus tard en Malaisie et signe la pole position avant d’offrir la victoire à son équipier, Eddie Irvine.

7 - Premier titre avec Ferrari - 8 octobre 2000

Plusieurs années ont passé depuis ses premiers tours de roue en rouge et il est de nouveau en lice pour le titre, après une crevaison qui l’en a privé en 1998 et son accident en 1999. Le Grand Prix du Japon s’avère difficile avec la présence de pluie tout au long du week-end et Schumacher résiste à Häkkinen durant toute la deuxième partie de course pour aller chercher sa première couronne en rouge.

8 - Victoire à Indianapolis et scandale de Michelin - 19 juin 2005

Pour la deuxième année consécutive, son frère Ralf est victime d’un gros accident en essais à Indianapolis. Les défaillances des gommes Michelin, résultant de retouches sur l’asphalte du circuit, poussent le manufacturier à retirer l’ensemble des monoplaces qu’il équipe en début de course. Schumacher remporte sa seule victoire en 2005 lors d’une course disputée entre six pilotes, avec les deux Jordan et les deux Minardi. Cela reste aujourd’hui l’un des plus grands moments de honte de la Formule 1.

9 - Incident de Monaco - 27 mai 2006

En lutte pour le titre avec Alonso, il est en passe de signer la pole position à Monaco lorsque dans sa dernière tentative, Alonso s’envole et devance son chrono de deux dixièmes. Informé de cela à la radio, Schumacher dépose littéralement sa Ferrari à la Rascasse, sans toucher le rail. Néanmoins, il ne semble pas non plus rater son freinage, bien qu’il dise que c’est le cas. Après révision de la télémétrie, les commissaires annulent ses temps et le relèguent en fond de grille. Il termine cinquième le lendemain mais a entaché inutilement sa réputation avec cet incident.

10 - Dernière victoire en carrière - 1er octobre 2006

Alors qu’il a annoncé sa retraite prévue pour la fin de saison 2006 à Monza, Michael Schumacher débute mal son week-end en Chine. En difficulté avec des Bridgestone pas à l’aise sous la pluie, il n’est que sixième des qualifications. Néanmoins, il profite des erreurs stratégiques des pilotes Renault, ainsi que de sa maîtrise dans ces conditions, pour signer son 91e et dernier succès en carrière.

11 - Annonce de son retour avec Mercedes - 23 décembre 2009

Retiré de la F1 depuis trois saisons, Michael Schumacher signe avec Mercedes pour revenir dans la discipline. Le constructeur allemand a racheté Brawn GP et engage Schumacher et Nico Rosberg pour remplacer Jenson Button, champion en titre, et Rubens Barrichello. Schumacher ne retrouvera jamais le succès chez Mercedes mais offre à ses fans trois saisons de présence supplémentaire en F1, ainsi qu’un dernier podium à Valence, en 2012.

12 - Retraite définitive - 25 novembre 2012

Pas aussi flamboyant que lors de sa dernière course pour Ferrari, sur le même circuit d’Interlagos, Schumacher dispute une course solide au Brésil et reçoit un hommage unanime de l’ensemble du plateau. Comme un symbole du passage de relais, il laisse passer Sebastian Vettel en fin de course alors que ce dernier remporte son troisième titre mondial consécutif.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less