Formule 1

La baisse de performance de Mercedes, un ‘mystère’ pour Hamilton

Du mieux au Brésil ? Pas sûr…

Recherche

Par Valentin Vilnius

8 novembre 2018 - 21:10
La baisse de performance de Mercedes,

Le cinquième titre mondial de Lewis Hamilton, obtenu à Mexico lors du dernier Grand Prix, a fort logiquement éclipsé les déboires rencontrés par Mercedes lors de cette même course, particulièrement au niveau de l’usure des pneus.

Mercedes n’a plus gagné depuis deux Grands Prix : la situation est plus étrange qu’alarmante au sein de l’écurie allemande, qui se demande ce qui lui arrive en cette fin de saison.

« C’est toujours un mystère, mais nous avons compris des choses dans bien des domaines » a concédé Lewis Hamilton.

« Vous ne trouvez pas toujours toutes les solutions à vos problèmes. Mais je suis confiant, tout le monde a travaillé aussi dur que possible pour corriger ces problèmes et les comprendre. Mais ça pourrait prendre du temps, une course, peut-être deux, avant de pleinement les comprendre. »

« Cela met en lumière le fait qu’il y a encore beaucoup de travail à faire, même à cette période de l’année : vous pouvez toujours vous améliorer, en apprendre plus… aussi sur des méthodes que vous pourrez appliquer l’an prochain, ce sera en particulier très important. Même si ce ne furent pas des courses formidables, elles nous ont permis d’en apprendre plus. »

Au Brésil puis à Abu Dhabi, Mercedes pourra-t-elle finir la saison de manière plus conforme à son standing ?

« L’équipe a souffert. Je ne sais pas vraiment ce qu’il en sera pour ces deux courses. Je ne peux pas non plus expliquer pourquoi ce fut vraiment difficile ces dernières courses, particulièrement à Mexico. »

« J’espère vraiment que la voiture se comportera plus normalement ce week-end. Mais c’est à nous de travailler pour gagner le championnat constructeurs. Donc notre concentration reste exactement la même que lors des dernières courses. »

Lewis Hamilton n’est pourtant pas extrêmement optimiste pour Interlagos : la Mercedes est une des voitures à l’empattement le plus long, ce qui ne serait pas un avantage au Brésil.

« C’est un autre circuit dur avec les pneus. Le Brésil est toujours rude dans ce domaine. Et nous n’avons pas été terribles ici par le passé. Cette piste convient plus à une voiture plus courte. »

« Mais j’espère que ce week-end nous pourrons faire fonctionner la voiture comme il le faut, que nous pourrons nous battre contre Red Bull et Ferrari, car ils sont revenus à notre niveau. »

« La domination de Red Bull au Mexico fut très impressionnante et je suis sûr qu’ils seront rapides ici aussi. Tout comme Ferrari. Donc il faudra tout donner. »

expand_less