Formule 1

La FIA rejette l’appel de Williams

Fin de l’histoire de Bakou

Recherche

Par Olivier Ferret

8 mai 2018 - 14:22
La FIA rejette l'appel de Williams

La FIA et les commissaires ont entendu à nouveau Williams à Londres ce matin concernant un appel interjeté suite aux décisions prises à Bakou.

En jeu : prouver le manque constance des décisions pour faire supprimer la pénalité sur la grille de départ de Sergey Siroktin.

Et la décision a été maintenue : il n’y a pas de nouvelle preuve ou d’élément significatif présent pour supprimer la pénalité de 3 places du Russe pour le prochain Grand Prix à Barcelone.

Williams s’appuyait sur le crash entre Kimi Raikkonen et Esteban Ocon, non sanctionné, pour sa défense. Mais la FIA lui a répondu que "dans un cas, la voiture de Sirotkin a percuté l’arrière de celle de Perez, ce n’est pas similaire à l’autre accident où les voitures étaient l’une à côté de l’autre."

"La pénalité infligée est similaire à d’autres infligées pour des collisions semblables et est constante avec le minimum de places de pénalité déjà infligées dans d’autres cas."

Williams avait aussi questionné, entre autres, le retour aux stands de Fernando Alonso, avec une voiture très endommagée.

"Le directeur de course de la FIA a bien noté que Fernando Alonso a roulé de manière prudente, en évitant la trajectoire de course, et ce sous période de voiture de sécurité. Il a évité de gêner les autres voitures et a minimisé les risques."

Il n’y a donc pas eu de raison de pénaliser l’Espagnol. De même, la collision entre Alonso, Hulkenberg et Sirotkin, n’a pas été l’objet de pénalités quelconques.

"Si Williams souhaitait en faire appel, elle aurait pu le faire dans un temps limité mais elle a choisi de ne pas exercer ce droit en temps et en heure."

expand_less