Formule 1

La FIA modifie le règlement des qualifications pour les pilotes pénalisés

Un peu plus d’incitation à prendre la piste

Recherche

Par A. Combralier

21 décembre 2018 - 17:20
La FIA modifie le règlement des (...)

A de nombreuses reprises depuis 2014, les grilles de départ ont été chamboulées par des pénalités liées aux changements d’éléments moteur. En cas de dépassement du quota autorisé, les pilotes peuvent se voir, en effet, infliger cinq, dix ou vingt places de pénalité sur la grille.

Le casse-tête mathématique que cette règle induisait, a été simplifié en début d’année 2018. Désormais, au-delà d’un certain seuil, un pilote est automatiquement renvoyé en fond de grille, peu importe le nombre de places de pénalité reçues.

Mais si plus d’un pilote était ainsi renvoyé en fond de grille, alors, la position de départ entre les pénalisés était décidée selon un processus plus opaque, dépendant de l’attribution chronologique des pénalités.

Du même coup, si un pilote recevait beaucoup de places de pénalités, il n’avait que peu intérêt à sortir en piste en qualifications, puisqu’il connaissait déjà sa position de départ. En Russie, en Q2, cinq pilotes étaient même restés aux stands, à la grande déception des spectateurs.

C’est pour éviter qu’un tel scénario se reproduise, que la FIA a décidé de changer le règlement sportif. Désormais, l’ordre de départ entre les pilotes pénalisés (au-delà de 15 places) sera déterminé par leur chrono en qualifications. Le but affiché est simple : garantir que tout le monde roule en qualifications.

L’article 23.3 révisé du règlement sportif dispose ainsi que « si plus d’un pilote doit prendre le départ de la course depuis le fond de la grille, la position de départ [entre eux] sera déterminée par le classement des qualifications. »

Le samedi, le spectacle devrait être ainsi favorisé. Mais les effets devraient être limités : des top-pilotes comme Daniel Ricciardo (souvent pénalisé cette saison) ne devraient tout de même pas prendre le risque de rouler en Q3, en usant leur mécanique et leur moteur. Le changement de règlement sera véritablement utile si plusieurs pilotes de milieu de grille écopent, en même temps, de pénalités moteur conséquentes – comme en Russie.

FIA

expand_less