Formule 1

La F1 renvoyée dans les cordes après avoir chahuté l’IndyCar

Une querelle rapidement désamorcée

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 janvier 2019 - 16:10
La F1 renvoyée dans les cordes après (...)

Probablement légèrement euphorique après la publication de chiffres d’audience plutôt flatteurs, la Formule 1 a voulu lancer une campagne pour prouver qu’elle obtenait le soutien de fans partout dans le monde, y compris sur ce qu’on pourrait qualifier de terrain hostile.

Le community manager a donc posté une annonce demandant aux fans de F1 dans l’Indiana de se faire connaître et d’expliquer pourquoi ils aimaient la discipline alors qu’ils étaient dans le berceau de l’IndyCar.

"On en appelle à tous les fans de F1 en Indiana !" commençait l’annonce, retirée depuis. "Nous cherchons des passionnés de F1 qui viennent du cœur de l’IndyCar, des personnes que nous pourrions interviewer pour une vidéo dont le sujet serait les raisons pour lesquelles un Hoosier [personne habitant l’Indiana, ndr] préférerait la F1. Qu’est-ce que vous adorez dans cette expérience ?"

Un message qui était suivi d’une adresse mail. Beaucoup d’internautes l’ont attribuée à un faux compte, mais celui-ci était bel et bien d’origine officielle. Plusieurs internautes se sont notamment offusqués de voir un tel message créant une rivalité qui n’a pas besoin d’être.

Un d’entre eux a notamment suggéré que ce message était fait pour se rassurer et que la F1 semblait avoir peur de l’IndyCar, qui disputera une course sur le Circuit of the Americas, utilisé par la F1 depuis 2012, cette année.

Mais la réponse la plus cinglante est venue directement de l’IndyCar et de l’un de ses pilotes, Graham Rahal : "C’est très comique. Peut-être que l’IndyCar doit retourner en Europe et montrer aux fans à quoi ressemble un dépassement, à quoi ressemble une grande course, et ce que c’est de pouvoir aller à la rencontre des pilotes et des équipes, leur parler, et voir les voitures de près."

Une réponse cinglante, et on la comprend, qui donne une idée précise de la raison pour laquelle la F1 a fait machine arrière sur le sujet...

FOM (Liberty Media)

expand_less