Formule 1

La F1 a rendez-vous demain avec son futur

Un sommet capital

Recherche

Par Olivier Ferret

30 avril 2014 - 13:09
La F1 a rendez-vous demain avec son (...)

Le futur de la Formule 1 se jouera demain à Londres, lors d’un sommet organisé par la FIA concernant les coûts du sport, après le refus des plus grandes équipes d’introduire un budget plafond.

Cette décision avait provoqué la colère des 4 plus petites équipes : Sauber, Caterham, Marussia et Force India, Toro Rosso restant neutre à cause de ses liens avec Red Bull.

Monisha Kaltenborn, directrice de Sauber, a déjà appelé les top teams à revenir sur leur décision.

"Il nous faut plafonner les budgets. Nous pouvons commencer avec un plafond assez haut puis le réduire au fur et à mesure pour que cela ait du sens pour tout le monde. Tout ce que j’espère c’est que la réunion du 1er mai débouchera sur des décisions concrètes. Cela fait longtemps que des mesures auraient dues être prises mais il n’est pas encore trop tard," affirme l’Autrichienne.

Graeme Lowdon, directeur sportif de Marussia, souligne aussi le caractère crucial de ce sommet.

"Il faut revoir la distribution des revenus. Il n’est pas normal que certaines équipes (Ferrari, Red Bull) les plus riches reçoivent chaque année plus de 100 millions d’euros de la part de la FOM alors que ce n’est même pas le budget total de notre équipe ou de nos rivaux de chez Caterham."

"Si des changements ne permettent pas à tout le monde de se battre à égalité, la F1 risque de perdre encore plus de fans. Les atouts de notre sport ce ne sont pas les pilotes ou les équipes mais notre audience. Sans elle, la F1 n’existe plus. Les fans ne veulent pas voir des batailles de budgets mais du spectacle en piste," ajoute-t-il.

Il est toutefois peu probable que les top teams reviennent sur leur décision d’abandonner l’idée des budgets plafonnés. La restriction des coûts efficace et méthodique est à l’ordre du jour.

"Attendons de voir ce que la FIA veut nous dire et va nous présenter. Elle a changé de direction suite à la décision des top teams de bloquer les budgets plafonds, nous avons remis en question ce changement de cap mais nous allons écouter ce qu’elle a à nous dire," déclare pour sa part Bob Fernley, le directeur adjoint de Force India.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less