Formule 1

L’actualité de la F1 en quelques brèves

Vettel, Pirelli, Iran, McLaren, McLaren, Monza...

Recherche

Par D. Thys

9 septembre 2011 - 10:26
L'actualité de la F1 en quelques (...)

Vettel fait revivre une ancienne tradition

A chacune de ses victoires, Sebastian Vettel ajoute un smiley à l’intérieur du cockpit de sa monoplace. Il y en a donc déjà sept pour cette saison 2011.

"C’est une idée à moi d’ajouter ces smileys. C’est une vieille tradition," déclare-t-il à Monza. C’est en effet en 2004 que Sebastian a pris cette habitude alors qu’il était en Formula BMW.

"A la fin de l’année, le museau de ma monoplace était pratiquement recouvert," se souvient Vettel. Il faut dire que cette année-là, Vettel avait reporté 18 des 20 manches de ce championnat.

Pirelli réduit encore la recommandation de carrossage

Pirelli a décidé de réduire une nouvelle fois sa recommandation concernant la limite de l’angle de carrossage à appliquer aux monoplaces.

Après les 4,5° de la Hongrie et les 4° à Spa, ce n’est pas 3,75° qui sont finalement conseillés pour Monza mais 3,25° seulement.

Les équipes sont libres de respecter ou non cette recommandation du manufacturier italien mais pourrait faire apparaitre des cloques sur les pneus comme à Spa si elles allaient trop loin.

McLaren a un "gros" aileron pour Monza

Pour le Grand Prix d’Italie, les équipes ont pris l’habitude d’utiliser un aileron arrière aux dimensions particulièrement réduites.

"En faisant un petit tour dans le paddock, on peut voir que les équipes ont apporté pour cette course des ailerons pas plus gros que deux feuilles de papier," commente Jenson Button.

Selon les premières indications, celui des McLaren est le plus gros de tous. L’année dernière Jenson Button avait surpris tout le monde en utilisant un gros aileron à Monza, mais à l’époque l’utilisation du F-Duct n’était pas limitée en course.

Cette année, c’est le DRS qui remplace le F-Duct puisqu’il procure plus ou moins les mêmes avantages, à la différence que l’utilisation du DRS en course est soumise à certaines conditions.

Ecclestone ne voit pas de F1 en Iran

L’Iran a annoncé il y a deux jours la construction d’un circuit aux normes de la F1 (lire ici). Nous attendions la réaction de Bernie et il s’est exprimé à Monza sur le sujet... de manière politiquement correcte.

"On a trois ou quatre pays déjà qui attendent d’avoir leur course. Je ne pense pas que l’Iran soit au sommet de notre liste," déclare-t-il.

Depuis, un communiqué de presse des promoteurs a clarifié que le circuit sera certifié Grade 2 par la FIA, dans un premier temps, ce qui n’est pas suffisant pour accueillir un Grand Prix.

expand_less