Formule 1

Kvyat en baisse de régime ?

Le pilote russe ne doute pas un seul instant de son potentiel

Recherche

Par D. Thys

6 novembre 2014 - 20:07
Kvyat en baisse de régime ?

Red Bull a choisi Daniil Kvyat pour remplacer Sebastian Vettel chez Red Bull, mais le jeune pilote de l’équipe russe n’a plus marqué le moindre point depuis le Grand Prix de Belgique à la fin du mois d’août.

Celui que Red Bull a choisi pour remplacer Sebastian Vettel chez Red Bull n’a finalement marqué que 8 points jusqu’à présent contre 22 à son équipier Jean-Eric Vergne qui lui a tout simplement été remercié (pour le moment). Certains se posent maintenant des questions sur Daniil Kvyat...

“Il y a eu des courses difficiles pour moi, mais nous avons été compétitifs en début de saison,” commente Daniil Kvyat. “Je sais ce qui m’est arrivé pendant ces courses et quel était mon potentiel, à Austin. J’étais très fâché de ce qui m’était arrivé là-bas, même une heure après l’arrivée. Ensuite, j’en suis revenu à des pensées plus positives, je ne me soucie pas de ce que les gens disent ou pensent. La seule chose qui compte, c’est que je sais de quoi je suis capable.”

La semaine passée à Austin, Daniil Kvyat s’était élancé depuis la fin de la grille de départ pour avoir utilisé un nouveau moteur, le septième pour lui cette saison et en course, il avait eu un tas de problèmes. C’est finalement à la 15e place qu’il a terminé cette course.

“Nous avons eu de nombreux problèmes en course à Austin. Je n’avais plus de batterie et j’avais donc moins de puissance pour les lignes droites, ce qui m’empêchait de dépasser. Je devais chaque fois inventer quelque chose de nouveau pour dépasser quelqu’un, comme avec Kimi Raikkonen. Lorsque je suis revenu sur Grosjean, je n’avais plus de vitesse de pointe et il a des débris qui sont venus de sa voiture. Je ne sais pas comment il a fait ça, peut-être qu’il a un bouton spécial ou quelque chose comme ça. Cela m’a fait perdre 40% de mes appuis et j’ai donc été obligé de rentrer.”

“C’est dommage, car j’avais des pneus frais et mon objectif était de battre Alonso (6e à l’arrivée) et je pense que je pouvais le faire. Je pouvais certainement terminer devant Vettel (7e), mais cela dépendait aussi de ma rapidité à dépasser les voitures plus lentes qui me précédaient,” poursuit Kvyat.

Pense-t-il déjà à 2015 et à Red Bull ? “Bien sûr que j’y pense de temps en temps. J’y pense, mais lorsque je suis en piste, je travaille pour Toro Rosso. Je me donne au maximum et c’est la seule chose sur laquelle je me concentre à l’heure actuelle,” conclut le pilote russe.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less