Formule 1

Jean Alesi défend les erreurs de Sebastian Vettel

Des erreurs faciles à commettre avec la pression

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 octobre 2018 - 13:38
Jean Alesi défend les erreurs de (...)

Jean Alesi a toujours conservé un amour profond pour Ferrari, équipe dans laquelle il a piloté au début des années 90. Le Français, bien que frustré de voir l’équipe perdre les deux titres cette saison, a tenu à défendre son équipe de cœur et son pilote, Sebastian Vettel, sous le feu des critiques récemment.

"Dans les dernières courses, on était un peu surpris et énervés après ce qu’il s’était passé" analyse Jean Alesi. "Mais les erreurs de Vettel n’arrivent pas parce qu’il est mauvais, mais parce qu’il est très facile de faire le mauvais choix dans certaines circonstances. L’équipe et lui ont besoin de retrouver une partie de la tranquillité perdue."

Selon Felipe Massa, qui a couru au sein de la Scuderia entre 2006 et 2013, c’est la pression qui est la cause des problèmes de Ferrari : "Nous avons remporté le championnat du monde en 2007, mais l’équipe a eu des problèmes depuis la saison 2008, elle ne s’est jamais remise et n’a jamais remporté de titre."

"Quand j’ai quitté Ferrari fin 2013, c’était pareil à Maranello que ça l’est aujourd’hui, avec de la pression. Ferrari a trop de pression pour la victoire, et donc les problèmes qui vont avec. Ferrari doit être capable de travailler dans un environnement calme. Ils doivent être concentrés et ne peuvent pas être distraits. Il ne manque pas grand chose."

Mais pour Massa, il ne faut pas non plus sous-estimer les effets secondaires du décès de Sergio Marchionne, en juillet, qui ont grandement perturbé l’équipe : "C’était un grand choc car il était une partie importante de l’équipe. Cela a affecté tout le monde et c’est compréhensible."

Plutôt que de tirer à boulets rouges sur Vettel et Ferrari, Ross Brawn préfère reconnaître l’impressionnante saison de Lewis Hamilton : "Je n’aurais jamais pensé pouvoir le dire, mais Hamilton est vraiment celui qui pourrait battre les records de Michael Schumacher. Il a tout sous contrôle. La qualité qui l’unit à Michael et aux grands, c’est qu’il sait comment gagner des courses qu’il devrait perdre"

expand_less