Formule 1

James Key analyse les besoins pour le Canada

Tout dépendra des pneus...

Recherche

Par D. Thys

5 juin 2011 - 10:53
James Key analyse les besoins pour (...)

L’équipe Sauber a quitté Monaco avec le sourire. Elle a en effet eu la confirmation que Sergio Perez s’était sorti pratiquement indemne de son terrible accident des qualifications alors que le lendemain elle a pu fêter la cinquième place de Kamui Kobayashi en course.

A Montréal, l’équipe Sauber espère bien sûr faire aussi bien, mais il reste quelques inconnues dont la plus importante est le comportement des pneus Pirelli sur cette piste réputée très dure pour eux lors des années précédentes. James Key, le directeur technique de l’équipe Sauber, nous explique ça.

"La course de Montréal sera la première de cette saison où nous aurons l’occasion de rouler avec de faibles appuis aérodynamiques, mais cela dépendra toutefois du niveau d’adhérence de la piste et des pneus dont le comportement sur cette piste est pour le moment une inconnue," déclare James Key. "L’année dernière, nous avions vu quelques stratégies intéressantes, car la dégradation des pneumatiques est très élevée sur ce circuit. Nous ne savons pas encore si ce sera aussi le cas avec les pneus Pirelli."

"C’est aussi un circuit qui propose plusieurs virages lents et il faudra donc avoir une bonne motricité. Le freinage sera aussi un facteur critique. De ce fait, il faudra une monoplace stable au freinage et un bon refroidissement des disques. Il faudra donc tenir le système de freinage à l’oeil à Montréal," poursuit l’ingénieur britannique.

"Les dépassements sont généralement assez faciles sur ce circuit et avec le KERS, le DRS et les caractéristiques des pneus, ils devraient être encore plus faciles. Pour la première fois cette saison, il y aura deux zones pour l’utilisation du DRS en course et cela devrait encore faciliter les choses. Nous avons adapté notre voiture pour cette course durant laquelle elle roulera avec peu d’appuis aérodynamiques, mais il nous faudra encore peaufiner nos réglages selon les circonstances. Concernant Sergio Perez, je lui ai parlé après son accident à Monaco et il m’avait semblé en bonne forme et j’espère donc qu’il sera de retour au travail avec nous," ajoute-t-il.

Rappelons pour finir que c’est sur le circuit de Montréal que l’équipe de Hinwil a signé l’unique victoire de son histoire en 2008 avec Robert Kubica.

expand_less