Formule 1

Interview exclusive de Stoffel Vandoorne

Faire partie de McLaren l’a aidé cette saison

Recherche

Par Camille Komaël

28 septembre 2013 - 17:48
Interview exclusive de Stoffel (...)

Stoffel Vandoorne fait depuis cette saison partie du programme de développement pour jeunes pilotes de McLaren. Nous avons pu rencontrer le jeune espoir belge au Castellet, dans le cadre des World Series by Renault, où il participe au championnat de Formule Renault 3.5 pour la première année, et ce avec succès puisqu’il occupe la deuxième place du championnat, derrière Kevin Magnussen.

Est-ce que tu t’attendais à être si fort, dès le début ?

Je sais pas vraiment. Quand tu commences la saison, tu penses que ce serait déjà bien de pouvoir rouler dans le top 5 et que terminer dans les cinq premiers au championnat serait pas mal pour une première année. Tout s’est bien passé au début, on a gagné des courses et on joue le championnat. Quand on voit qu’on peut gagner, quand on voit qu’on a réussi à gagner des courses, tu veux que gagner. Donc maintenant, même avec la deuxième place, je suis même presque mécontent. Le seul objectif est de gagner.

Est-ce que faire partie de McLaren t’a aidé cette saison ?

C’est sûr que ça m’a aidé. On a un entraîneur physique, eux savent exactement ce qu’il faut faire pour être en forme et arriver en F1. Ils ont de l’expérience avec plein de pilotes, et il y a en plus les briefings techniques. Donc c’est sûr que ça m’apporte beaucoup.

Chez McLaren, il y a aussi Kevin Magnussen, un de tes concurrents cette saison. Est-ce qu’il vous arrive de travailler ensemble chez McLaren ?

On travaille pas vraiment ensemble. On ne se voit pas souvent parce qu’on est deux cas différents et ils nous jugent différemment. Il fait déjà partie du programme junior de McLaren depuis quatre ans je crois, donc il est un peu mieux intégré que moi, c’est différent.

Tu as déjà roulé avec des McLaren F1 à Goodwood, mais est-ce que tu as une idée du moment où tu vas pouvoir piloter une McLaren pour la première fois lors de vrais essais ?

Je ne sais pas non. A Goodwood c’était juste pour une parade, on roulait pas vite, on était pas sur une vraie piste. Donc je ne sais pas quand sera ma première fois en essais.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less