Formule 1

Interview de Lewis Hamilton après Singapour

Déterminé à se battre

Recherche

Par Franck D.

29 septembre 2010 - 13:10
Interview de Lewis Hamilton après (...)

Un autre abandon, une autre déception pour vous...

Oui ça l’est. Mais vous devez juste la mettre derrière vous. Et il y avait différentes circonstances derrière chaque incident. J’ai déjà dit que j’avais été probablement un peu trop opportuniste à Monza ; mais, à Singapour, j’ai vu sur les images que j’étais d’une bonne moitié de longueur de voiture devant Mark et sur la trajectoire. Il est juste très frustrant qu’en Italie, j’ai tapé la voiture de devant et c’est ma suspension avant qui a cassé, et qu’à Singapour, la voiture de derrière m’a tapé et c’est ma voiture qui en a souffert. J’ai été malchanceux les deux fois.

C’est votre troisième abandon en quatre courses successives, cela doit commencer à vous peser ?

Non. Dimanche soir, j’étais évidemment particulièrement déçu - il est toujours difficile de penser à autre chose quand vous venez juste d’abandonner dans un Grand Prix - et cela prend du temps à effacer. Clairement, ce n’est pas une bonne série de résultats, mais je ne refais pas ces courses dans ma tête avec des si ou des alors. Cela ne sert à rien. Il faut juste regarder ce qui va arriver, et travailler le plus possible pour faire de son mieux.

Ainsi je ne pense plus à mes abandons en Espagne, ou en Hongrie, ou dans les deux dernières courses car ce qui est perdu est perdu. Je pense à l’avenir, aux quatre prochaines courses. Je n’ai jamais gagné ces Grands Prix, donc je serai encore plus motivé pour changer cet état de fait.

Commencez-vous à penser que cela ne sera pas votre année ?

Absolument pas. J’ai parlé avec l’équipe dimanche soir, et nous avons regardé les choses dans la perspective appropriée : je suis toujours troisième au championnat, et je suis à 20 points du leader. C’est moins que ce que vaut une victoire. Ce serait facile d’être découragé avec 20 points de retard, cela semble beaucoup, mais selon les règles de l’année dernière, cela équivaut à environ huit points - et huit points avec quatre courses à disputer, ce n’est vraiment rien.

Ces deux accidents à la suite changeront-ils votre approche ?

Pas du tout. Je suis un pilote agressif, je roule toujours en me donnant à fond, et rien ne changera jamais cela.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less