Interview d’Adrian Sutil

Une course mouvementée, une pénalité

Recherche

Par Franck Drui

28 octobre 2010 - 19:17
Interview d'Adrian Sutil

Adrian Sutil a eu une course très mouvementée pour Force India en Corée, tentant de nombreux dépassements mais partant aussi à la faute très souvent, à cause de ses freins selon lui.

Il a dû abandonner après un contact avec Kobayashi qui lui a valu également une pénalité de cinq places sur la grille pour le prochain Grand Prix au Brésil.

As-tu apprécié le circuit de Yeongam ?

Oui, il est vraiment génial. Il est sympa à piloter, je me suis bien amusé. Sous la pluie on avait une bonne voiture, les performances étaient là, Tonio (Liuzzi) l’a démontré.

Peux-tu décrire les conditions lors du nouveau départ derrière le safety car ?

Ça allait, ce n’était pas si mauvais. Je pense qu’ils ont attendu le bon moment pour lancer la course. Bien sûr il y avait des projections d’eau et ce n’était pas facile de voir grand chose. Après plusieurs tours, ça s’est amélioré et après 10 tours une trajectoire un peu plus sèche à commencer à se dessiner. C’est à ce moment que j’ai chaussé les intermédiaires avec le but de les garder jusqu’à la fin.

Tu as été parmi les premiers à changer de pneus. Était-ce un pari ?

Oui, un petit peu. J’ai vu une ligne un peu plus sèche, sans eau stagnante. J’ai pensé que dans les virages rapides cela irait beaucoup mieux avec les intermédiaires. C’était le cas mais pour amener les gommes à la bonne température ça a été difficile. Lors de mon premier tour en intermédiaires j’ai perdu beaucoup de temps, attendre deux tours de plus aurait été mieux. Il faut prendre des risques et ça s’est pas si mal passé. Ensuite il y a eu des hauts et des bas...

Tu as eu une course mouvementée avec beaucoup de passages hors piste. Tu avais du mal à rester sur le circuit ?

Ce n’était pas à cause d’un pilotage agressif. J’avais des problèmes pour freiner, avec beaucoup de blocages de roues. Je n’avais vraiment pas confiance. Parfois j’essayais de freiner un peu plus tard, c’est en général mon point fort en course. Un tour ça marchait, le suivant je bloquais l’avant ou l’arrière. Je ne savais pas comment allait réagir la voiture à chaque tour. C’est pour ça que je dépassais les autres avant de me faire repasser. C’est drôle un moment mais un peu frustrant au final.

Que s’est-il passé quand tu as touché Kobayashi ?

J’ai essayé de passer Kobayashi à l’intérieur et j’ai de nouveau perdu la voiture à cause des freins, sur une partie un peu plus mouillée du circuit. C’est juste dommage. J’ai endommagé ma suspension avant, lui a pu continuer. Il a vraiment une voiture très solide, on l’avait déjà vu lors des courses précédentes ! Au moins il a pu terminer. C’était mon erreur.

Quelques mots déjà sur Interlagos ?

C’est aussi un très bon circuit et avec un peu de chance il devrait nous convenir. Marquer encore sera l’objectif, clairement. On peut y dépasser, ce n’est pas facile mais c’est possible. Il y a une longue ligne droite pour essayer. L’an passé ma course s’est finie dans le premier tour mais j’ai fini les autres courses par le passé. Ce n’est donc pas un circuit porte-malheur pour moi !

Info Formule 1

Photos

Vidéos