Formule 1

Interview croisée de Ricciardo et Verstappen après Abu Dhabi

La fin de saison, les espoirs pour 2017 et les vacances !

Recherche

Par Elisabeth Nay

29 novembre 2016 - 10:27
Interview croisée de Ricciardo et (...)

Apparemment la course ne s’est pas déroulée comme vous l’avez souhaité... dès le début, avec ton tête-à-queue, Max...

Oui… j´ai décidé de faire un 360 degrés et ensuite continuer à rouler (rires)… non… j´ai essayé d´éviter ça et de contourner mon adversaire (Hulkenberg)… il me touche, je le touche, ce genre de choses peuvent arriver en course, mais après, ça a été une course très intéressante, j´ai pu doubler beaucoup de pilotes, les pneus ont bien tenu le coup et j´ai pu rouler devant avec un seul arrêt au stand.

Avec Nico juste derrière toi, est-ce que tu as réalisé que tu étais complètement impliqué dans la lutte pour le titre de champion ?

Oui, clairement, mais ça m´a plu de me retrouver au milieu de ça, je savais qu´il voulait m´attaquer.

Daniel, félicitations pour ta 3e place au championnat des pilotes. Ta 5e place à Abu Dhabi n´était pas tout à fait la place avec laquelle tu voulais clore la saison...

Oui, c´est sûr que ça aurait été beau de finir la saison sur le podium. En ayant un peu de recul sur cette course, il est certain que la stratégie à un arrêt aurait été bien meilleure pour nous. Nous ne pouvions finalement pas utiliser les supersofts correctement.

Cela a été une saison très longue et très intense. Max, avec ton transfert de Toro Rosso à Red Bull, avec aussi ta victoire à Barcelone. Pouvais-tu imaginer ça avant ?

Pas cette année. J´ai été bien sûr surpris mais aussi très heureux d´avoir réussi à intégrer l´équipe principale. La course à Barcelone a été très particulière. J´y suis allé sans aucune attente et je voulais tout simplement apprécier la course. Mais après, rentrer à la maison avec la première place… c´était un sentiment génial.

Après ce succès, as-tu eu les félicitations d´une personne spéciale, au point que tu t´es dit – "wow, cool" ?

Ce qui a été amusant, c´est que le premier ministre des Pays Bas m´a appelé et je lui ai dit que je n’avais hélas pas de temps parce que nous faisons à ce moment-là une séance photo d´équipe. C´était un appel rigolo, parce que normalement tu ne parles jamais de cette manière à ce genre de personne et que là j´ai dû lui dire – merci mais… je dois hélas partir.

Daniel, ça t´es aussi arrivé ?

Non (rires) mais je dois dire que je suis un homme qui a toujours des appels en absence et je ne suis pas vraiment bon pour répondre…

Verstappen : Et la distance entre l´Europe et l´Australie est très grande

Ricciardo : Exactement et c´est cher et quand on m´appelle, c´est encore plus cher.

Verstappen : Ah ! c´est la raison pour laquelle tu ne décroches jamais (rires).

Daniel, revenons à tes meilleurs moments de l´année, des podiums et ta victoire en Malaisie, est-ce que c´est ton meilleur moment ?

Oui, si je devais choisir un moment, ce serait la victoire. Mais ma pole à Monaco a aussi été particulière pour moi, c´était la première pole de ma carrière.

Max, tu as dû faire face à une grande quantité de critiques durant cette saison, Vettel et Raikkonen ont dit que tu es dangereux sur la piste… comment gère-t-on ça ?

Oh, je ne les écoute pas vraiment et je fais tout simplement ce que j´ai à faire.

Est-ce facile ?

Oui : tu dois simplement croire en toi-même.

Daniel, est ce que Max est vraiment si cool ?

Je ne sais pas, je n´écoutais pas ! Je suis un peu fatigué, c´est la fin de la saison.

C´est assez inhabituel d´avoir à changer de coéquipier en cours de saison et c´est aussi difficile, est-ce que cela t´a influencé ou t´a changé ?

Je pense que c´est cool d´avoir un nouveau coéquipier, d´avoir un nouveau défi. Parce que tu as le même équipement que lui et qu´il est ton premier concurrent. Je me réjouis vraiment pour l´année prochaine parce que nous avons beaucoup de caractéristiques en commun, par exemple, nous avons la même approche agressive. Et nous nous poussons mutuellement, c´est amusant.

Max, que penses-tu de ce qu´a dit Fernando Alonso, que le plus beau, que le meilleur pilote actuel, c´est Daniel ?

Je suis d´accord avec ça, en particulier, en ce qui concerne la beauté (rires).

Que penses-tu vraiment ?

Chacun a le droit d´avoir sa propre opinion. Nous pouvons voir au fil des années les supers résultats qu´il a eu, c´est un super coéquipier et nous nous respectons aussi beaucoup.

Daniel, en 2017, il va y avoir beaucoup de nouvelles choses, vous allez être beaucoup plus rapides, jusqu´à 5 secondes de mieux par tour, en particulier dans les virages. L´aérodynamique va changer. Comment voyez-vous tous ces changements ?

Je crois que ça va être un plaisir. Nous avons maintenant le même format depuis 4 ans, c´est une bonne chose que ça change, avec, avant tout la performance des voitures qui sera augmentée. Ҫa va être très exigeant, pour nous les pilotes. Cela signifie que nous devons aussi mieux nous préparer et nous préparer différemment, en particulier pour les courses où il fait très chaud : je pense qu´on va avoir l´air pas mal exténués à l´arrivée.

Comment vas-tu te préparer à cela, Max ?

Avant tout, physiquement, il va falloir nous entraîner autrement. Cette année, il fallait aussi penser à faire attention à notre poids, maintenant, il nous faut devenir plus forts et plus résistants.

Daniel, cette saison de Formule 1 a été captivante. Quelles sont les raisons pour lesquelles on doit être au rendez-vous l´an prochain ? Qu´est-ce qu´il y aura de particulier ?

Je pense, du point de vue des fans, que Mercedes a été premier lors des 3 dernières années et que... Je crois que nous pourrons changer quelque chose l´an prochain. Tout le monde veut voir un nouveau vainqueur. Je crois que c´est une des raisons pour lesquelles il faudra allumer sa télé. Surtout quand plusieurs personnes se battent pour le titre, j´espère en tout cas que ce se passera comme ça.

Et les voitures vont être aussi plus rapides, elles vont être beaucoup plus belles et vont rouler beaucoup plus vite dans les virages et… je sais aussi que chacun de nous deux, nous allons devenir encore meilleurs. Cela nous rend encore plus euphoriques que nous le sommes déjà. Ҫa va être vraiment captivant, vraiment.

Max, quel est votre programme pour les vacances ?

Mi-décembre, je vais être en vacances, je vais faire du ski. Et je vais essayer de ne rien me casser.

En Autriche ?

Oui.

Où ?

Dans un petit village.

Qui se nomme ?

Un très petit village...

Daniel, tu rentres en Australie ?

Je n´aime pas la neige. J´ai besoin de soleil. J´ai le sang chaud. Je vais faire un peu comme du ski : je vais me faire plaisir avec mon « Dirt Bike »… c´est un peu pareil : c´est rapide et très dangereux. Je vais peut-être surfer aussi. Je sais surfer maintenant ! J´ai surfé pour la première fois de ma vie cette année. Je ne suis pas un pro mais je pense que je le suis (rires).

Ce vendredi, je me rends à la remise des prix de la FIA, à Vienne en Autriche. Je suis 3e au classement du championnat des pilotes et je vais aller chercher mon trophée, je dois être présent, mais c´est génial, Vienne est une ville super, j´y déjà été plusieurs fois et peut-être qu’après la cérémonie, je vais aller m´amuser en boîte !

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less