Formule 1

Interview - Grosjean : Il y a eu beaucoup de progrès dans l’équipe

Une année bien remplie pour Haas

Recherche

Par Emmanuel Touzot

19 novembre 2018 - 13:01

Quel que soit le résultat du Grand Prix d’Abu Dhabi, le Haas F1 Team aura presque doublé son total de points par rapport à l’an dernier. Les points marqués sont-ils les exemples les plus sûrs et les plus tangibles de progrès, ou y a-t-il d’autres éléments de progrès que tout le monde ne peut pas voir de l’extérieur ?

"Oui, il y en a plein. Il y a eu beaucoup d’améliorations au sein de l’équipe, beaucoup de progrès. Ce n’est pas fini non plus. Il y en aura d’autres à l’avenir. Quel que soit le résultat à Abu Dhabi, nous pouvons être fiers de notre saison."

Quels ont été les défis de l’équipe cette année ?

"Comme d’habitude, faire fonctionner les pneus, tirer le meilleur de la voiture. Aussi, créer une belle voiture, la développer au cours de la saison et se concentrer sur 2019, ainsi. Il y en a eu pas mal."

Quelles étaient les forces de l’équipe ?

"Je dirais l’atmosphère. C’est une vraie équipe de course. Nous sommes concentrés sur l’optimisation de la voiture et la vitesse. Il y a une bonne ambiance et tout le monde dans l’équipe fait vraiment de son mieux pour nous amener là où nous voulons aller."

Y a-t-il un moment particulier de cette saison qui vous tient le plus à cœur ?

"De toute évidence, l’Autriche a été le meilleur résultat de l’Histoire de l’équipe. A titre personnel, je dirais l’Allemagne. J’ai apprécié la course. Ces 10 derniers tours étaient plutôt géniaux."

Quand la saison commence, Abu Dhabi semble très loin, mais nous y sommes. La saison s’est-elle écoulée rapidement ?

"Très rapidement. Je n’ai pas vu passer la deuxième partie de la saison."

À l’approche de l’intersaison, y a-t-il vraiment une période "off" ou est-ce une erreur de le considérer, tant les essais privés arrivent rapidement ?

"Vous avez un mois et demi avec très peu de choses à faire, à part votre propre préparation physique. Vous ne faites pas des choses comme des opérations commerciales ou du travail de simulateur. Ce n’est pas si mal, il n’y a pas à se plaindre. Je vais prendre une semaine ou deux de congés, je ne ferai pas grand-chose, mais le reste du temps sera consacré à la préparation physique."

Quelle est la première chose que vous ferez pour commencer l’intersaison ?

"J’emmènerai probablement ma femme dans un bon restaurant."

expand_less