Formule 1

‘Il nous manquera’ : Brawn est triste de voir partir Alonso

La F1 risque d’être moins populaire en Espagne…

Recherche

Par Valentin Vilnius

8 décembre 2018 - 10:19

Ce n’est sûrement pas une bonne nouvelle pour les audiences de la F1 en Espagne, mais Liberty Media va devoir s’y faire : Fernando Alonso ne courra plus l’an prochain en F1. Lassé d’être le capitaine d’un navire McLaren à la dérive, l’Espagnol a choisi de se concentrer sur l’obtention de la Triple Couronne.

Ross Brawn, manager des sports mécaniques pour Liberty Media, sait que la F1 perd un atout de poids pour son attractivité. Comme bien d’autres, il regrette en outre que Fernando Alonso n’ait pas obtenu un palmarès à la hauteur de ses qualités.

« Comme toujours, le dernier Grand Prix de la saison est le moment des adieux. L’un s’est en particulier détaché à Abu Dhabi, puisque nous avons dit au revoir à l’un des plus grands des deux dernières décennies, Fernando Alonso. Je le connais très bien, même si nous n’avons jamais travaillé dans la même équipe. Mais nous étions rivaux durant de nombreuses années, et je suis triste de sa décision. »

« Je ne pense pas que Fernando ait connu un succès à la hauteur de son talent. C’est en partie parce qu’il n’a jamais semblé se trouver dans la bonne équipe au bon moment. Mais il ne s’est jamais laissé abattre et a toujours accepté de prendre ses responsabilités. »

« Il nous manquera, et il manquera en particulier à ses homologues pilotes, surtout les meilleurs, car ils savent à quel point il est important de lutter face à un opposant de renom. C’est ce qu’ont pensé, j’imagine, Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, quand ils ont formé une sorte de garde d’honneur pour le champion espagnol, lors du tour de célébration après l’arrivée. C’était vraiment spectaculaire. »

« Par le passé, Sebastian Vettel et Lewis Hamilton avaient souvent eu des différends avec Fernando Alonso, mais ce dimanche, le respect fut le sentiment prédominant. Ces trois pilotes, dans des nuages de fumée, ont fait plusieurs donuts après la course, et à eux trois, ils représentaient 11 titres, une réussite remarquable dans ce sport. »

« Toute personne qui a assisté à ce moment s’en souviendra pendant longtemps. »

McLaren

expand_less