Hulkenberg : La voiture n’avait pas le rythme, l’équilibre était mauvais

Grosse frustration pour Renault F1 en Hongrie

Recherche

Par Olivier Ferret

29 juillet 2018 - 19:27
Hulkenberg : La voiture n'avait (...)

Renault F1 a connu la frustration lors d’un Grand Prix de Hongrie de Formule 1 où Carlos Sainz a terminé dans les points sans avoir pu tirer pleinement profit de sa belle cinquième place sur la grille.

Contrairement aux qualifications humides de la veille, le Hungaroring était baigné par le soleil pour la course. L’accent était alors mis sur la gestion des pneumatiques. Carlos et Nico Hülkenberg ont tous les deux pris de bons départs, mais toute remontée s’avérait difficile par la suite.

Dixième au terme du premier tour, Nico a attaqué après un arrêt tardif pour chausser les pneus Ultratendres pour finalement se classer douzième. Malgré cette journée compliquée, l’équipe conserve le quatrième rang du Championnat Constructeurs avant la pause estivale.

Nico s’est élancé depuis la treizième place avec des Tendres neufs qu’il a troqué pour des Médiums neufs au vingt-troisième tour. Profitant de l’intervention de la voiture de sécurité virtuelle au cinquantième tour, il a opté pour des Ultratendres (violet) neufs.

« La voiture n’avait pas le rythme et l’équilibre était mauvais aujourd’hui. En fin de compte, nous n’étions pas assez rapides. Nous avons connu une bonne course le week-end dernier et cela n’était pas le cas cette fois. Le sport automobile est ainsi. Quand vous n’avez pas le rythme, tout devient plus dur et cela l’était encore plus en étant bloqué dans le trafic la plupart du temps. Nous pensions que ce tracé nous conviendrait, donc nous devons comprendre ce qu’il s’est passé et pourquoi la monoplace était difficile à piloter. Nous avons néanmoins hâte d’être aux essais de la semaine prochaine avant d’avoir un peu de repos. L’équipe, les ingénieurs et les mécaniciens le méritent. »

Parti cinquième en Pirelli Tendres (jaune) neufs, Carlos s’est arrêté au vingt-cinquième tour pour passer un nouveau train de gommes Médiums (blanc).

« C’était une course frustrante. Le premier tour en Tendres était difficile, mais j’ai pris un bon départ jusqu’à ce que je perde quelques places en étant poussé au premier virage. Quand la course s’est stabilisée, j’ai commencé à élever la cadence et enchaîné des tours rapides avant de nous arrêter. Le trafic n’a pas aidé et nous a coûté du temps face aux deux McLaren. Elles sont ressorties devant moi après leur premier arrêt. Nous devons étudier ce qu’il s’est passé, mais nous aurions certainement pu faire mieux aujourd’hui. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos