Formule 1

Horner révèle les dessous du fameux ’Multi 21’ de Red Bull

Et la manière dont il en a parlé avec la Reine !

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 août 2018 - 15:32
Horner révèle les dessous du fameux (...)

En début de saison, cela a fait cinq ans que Red Bull a dû maîtriser l’un des nombreux conflits entre ses pilotes, en particulier pour la relation tumultueuse entre Sebastian Vettel et Mark Webber. Le conflit en question est encore appelé aujourd’hui le fameux ’Multi 21’.

Cela signifiait que le muret des stands avait indiqué plusieurs fois à ses pilotes que la numéro 2, de Webber, resterait devant la numéro 1 de Vettel. C’était sans compter sur le fait que l’Allemand serait hermétique à la consigne, et il avait finalement dépassé Webber pour aller gagner la course. Christian Horner explique que cette manœuvre était une vengeance datant d’Interlagos en 2012.

"Sebastian se battait contre [Fernando] Alonso pour le championnat et Mark l’avait serré contre le mur des stands au départ, au Brésil, lors de la course finale du championnat" explique le boss de Red Bull Racing. "Après cela, Vettel s’est fait percuter par Bruno Senna. Sebastian était très en colère à ce sujet..."

Il avait finalement remonté tout le peloton pour aller chercher le titre, mais Horner révèle que lui, comme son pilote, était agacé envers Webber : "Parce que nous en avions discuté avant la course, Mark n’était pas dans le championnat et il devait faire tout ce qui était possible pour soutenir son coéquipier. Mais il y a eu une tension qui a conduit à ce qui s’est produit en Malaisie.

"C’était littéralement deux courses plus tard, séparées par environ quatre mois. Mark était dans la voiture de tête, Sebastian avec des pneus neufs dans la voiture derrière. Les pneus étaient assez fragiles, nous leur avons dit de garder les positions et Sebastian a pensé ’allez vous faire foutre’."

Horner est certain que c’est l’envie de revanche sur le Brésil 2012 qui a poussé Vettel à ne pas entendre les consignes : "J’en suis sûr à 100%. Sebastian lui a avoué lorsqu’ils ont discuté deux semaines plus tard en Chine. C’était probablement aussi tendu que possible."

Enfin, Horner explique comment il a dû parler du fameux ’Multi 21’... à la Reine d’Angleterre !

"J’avais été invité à un déjeuner offert par la Reine et le duc d’Édimbourg. Je m’attendais à ce qu’il y ait environ 200 personnes, et il s’est avéré qu’on était 10 là-bas. J’ai déjeuné avec la Reine et le Prince Philip et je leur ai expliqué ce qu’était un ’Multi-21’ et pourquoi notre pilote australien était particulièrement grincheux envers notre pilote allemand !

"J’ai eu cette conversation pendant le déjeuner avec la Reine ! Elle semblait s’y intéresser de près et l’assimilait à une course de chevaux. Et le prince Philippe était aussi incroyablement intéressé, parce qu’il demandait si nous pouvions jeter un coup d’œil à l’une de ses voitures pour la rendre plus rapide. C’était une situation des plus bizarres."

expand_less