Formule 1

Horner : Nous allons changer de code pour nos consignes

"Multi 21 Seb, Multi 21 !"

Recherche

Par Olivier Ferret

29 mars 2013 - 08:03
Horner : Nous allons changer de (...)

Christian Horner a défendu la décision de Red Bull de donner des consignes d’équipe dimanche en Malaisie, une habitude chez Red Bull lorsque les deux pilotes sont en passe de finir sur un doublé ; Il y a même un code pour ça, un code qui a été révélé au grand jour à Sepang... et qui doit maintenant être changé.

"Bien entendu, en tant que puriste, vous voulez voir vos pilotes faire la course, et ils ont vraiment fait le show, roues contre roues. Mais quand vous avez la responsabilité de mener un bateau de 600 personnes, vous ne pouvez pas vous permettre cela. Nos employés ne sont pas payés par ce que font les pilotes mais par les points amassés au championnat constructeurs. Et c’est notre devoir de s’assurer que l’équipe en a marqué le maximum."

Mark Webber a plusieurs fois lancé à Sebastian Vettel "Multi 21" avant la cérémonie du podium. Cela signifie que plusieurs fois le code "21" a été adressé aux pilotes.

"Il n’y a rien de sorcier. Cela signifie que la voiture n°2 doit rester devant la n°1. Le code 12 signifierait le contraire. Ce n’est pas compliqué à comprendre mais apparemment nos pilotes ont eu du mal avec lui lors des trois dernières courses (Webber avait attaqué son équipier au Brésil en 2012, ndlr). Je pense que nous allons abandonner ce code et essayer autre chose."

Comment expliquer cette désobéissance qui semble acceptée par Red Bull ? "Depuis l’accrochage en Turquie en 2010, nous essayons de gérer cela. Il y a un vrai manque de confiance entre Sebastian et Mark," révèle Horner.

"Pour moi, le plus important c’est qu’ils se respectent en piste. Ce qui est arrivé dimanche est malheureux mais ne prétendons pas non plus que ce n’est jamais arrivé dans d’autres équipes."

La décision de Vettel de défier les consignes n’a-t-elle pas fait passer l’équipe et ses dirigeants pour des idiots ?

"Sebastian a probablement sous-estimé l’effet de ses actions. Il était surpris de sa propre réaction après la course. Mais il a bien eu l’ordre de son ingénieur après le dernier arrêt aux stands et je lui ai aussi parlé deux fois à la radio. Le message était très clair."

"Nous savons tous qu’il y a un passif entre lui et Mark et je suis sûr que cela a joué dans son esprit," tente d’expliquer Horner. "Sebastian est un vrai pilote de course, qui n’a pas gagné 27 Grands Prix et toutes ses poles à l’âge de 25 ans à peine sans être un égoïste compétitif."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less