Formule 1

Honda a réalisé ‘de gros gains en performance’ en fin d’année

Mais la fiabilité n’était pas encore au rendez-vous

Recherche

Par Valentin Vilnius

22 décembre 2018 - 17:25
Honda a réalisé ‘de gros gains en (...)

L’heure du bilan de l’année est arrivée pour Honda, une année charnière. Les Japonais sont passés de McLaren à Toro Rosso, dans l’objectif, atteint, de convaincre Red Bull de signer un contrat à moyen terme.

Pourtant, avec Toro Rosso, le bilan est somme toute mitigé. Les dernières spécifications de l’unité de puissance ont apporté de réels gains en performance, mais la fiabilité n’était toujours pas au rendez-vous. Toro Rosso n’a ainsi fini qu’à la 9e place du classement des constructeurs, handicapée par de trop nombreuses pénalités sur la grille.

Cette saison était, dès lors, une saison de transition, voire de test grandeur nature, avant l’arrivée de l’exigeante Red Bull dans le giron Honda.

Toyoharu Tanabe, le directeur technique, révèle que Honda avait commencé à travailler « tardivement » sur le projet 2018 l’an dernier.

« Il fut difficile de préparer la voiture pour le premier test mais nous avons travaillé très étroitement ensemble et nous y sommes parvenus. Le premier test s’était bien passé en termes de roulage. »

« Ensuite nous avons bien commencé la saison. La seconde course à Bahreïn fut assez sympathique [4e place de Pierre Gasly] ! Après, nous avons connu des moments difficiles, quelques courses étaient bonnes, mais certaines étaient mauvaises. »

« Nous avons beaucoup appris, pas seulement en termes de performance, mais aussi en termes de communication avec tous les membres de l’équipe. Nous avons aussi consolidé notre travail d’équipe dans d’autres domaines, comme sur le plan des réunions stratégiques tout au long de l’année. »

Toyoharu Tanabe fera-t-il cependant un mea culpa sur la fiabilité du moteur cette année ?

« En termes de fiabilité, malheureusement, lors de la dernière course, sur la voiture de Pierre Gasly, nous avons eu une défaillance. Mais je peux dire que la fiabilité fut meilleure que lors des années précédentes. »

« Les gains en performance tout au long de l’année, surtout en fin de saison, ont été aussi meilleurs. Nous pouvions gagner beaucoup de performance, donc c’était un résultat positif. Nous pouvons être fiers des résultats dans ces domaines. »

D’un point de vue plus personnel, Toyoharu Tanabe, appelé à la rescousse par Honda, a retrouvé la discipline après dix ans d’absence des paddocks. A-t-il été dépaysé ?

« Ce fut une longue année pour moi, mais aussi très courte dans le même temps. J’ai beaucoup appris à propos de la F1 contemporaine, de technologie, sur le management de l’équipe. Ce fut une très bonne année pour moi. »

« Certains domaines étaient très similaires à la F1 dont je me souvenais, ou n’avaient pas changé du tout : les gens poussent très dur pour gagner, et le temps passe toujours vite. Mais d’autres domaines, comme les domaines techniques, sont plus compliqués. Il y a davantage d’ingénieurs qui travaillent sur une voiture ou dans une équipe, donc je sens vraiment que la communication est encore plus importante aujourd’hui. »

« Nous avons aussi reçu beaucoup de soutien de l’usine. Auparavant, nous ne recevions qu’un fax ou un coup de téléphone, un e-mail après, donc nous transférions quelques données. Mais aujourd’hui, tout se fait en direct. Donc l’information, l’analyse et la communication sont très différentes du passé. »

Honda

expand_less