Formule 1

‘Hideux’ et dangereux, le halo va ‘contre l’ADN’ de la F1 selon Grosjean

Le pilote français prend nettement position

Recherche

Par Alexandre C.

28 juillet 2016 - 14:55
‘Hideux’ et dangereux, le halo va (...)

Alors qu’une décision est tout prochainement attendue quant à l’avenir du système Halo, le camp des pour et des contre est désormais bien cristallisé. Pour le seul Français du plateau, Romain Grosjean, le système halo est encore entouré de trop d’incertitudes pour pouvoir être implémenté dès 2017. Selon le pilote Haas, le halo irait même tout à fait « contre l’ADN » de la Formule 1.

« Je ne veux pas arrêter les progrès de la sécurité en Formule 1 », s’est défendu le Français et père de famille, « mais si nous sommes des pilotes de course, c’est que nous avons dû faire le choix d’arriver dans un sport qui est dangereux. Je ne suis pas du tout en faveur du halo. Je pense qu’il va contre l’ADN de la Formule 1, contre ce que j’ai vu quand j’ai été enfant ou quand la F1 a commencé dans les années 1950. »

Plusieurs inconnues rendent sceptique Romain Grosjean : « Nous ne savons pas ce qu’il va arriver quand il va pleuvoir ; nous ne savons pas ce qu’il va arriver sur une piste comme Spa-Francorchamps qui alterne montées et descentes ; nous ne savons pas ce qu’il va arriver sur une piste comme Singapour avec toutes les lumières ; nous avons déjà des problèmes de poids ; et le halo est hideux. S’il arrive, très bien. Mais encore une fois, si j’avais à voter, je voterais contre ».

Romain Grosjean assure toutefois que l’introduction du système halo ne mettrait pas à mal sa motivation pour rester en Formule 1. « Mais », précise-t-il, « cela ne fait clairement pas paraître les voitures plus rapides, plus dynamiques et plus difficiles à conduire », ce qui est pourtant l’objectif avoué du règlement de 2017. Avoir la tête à l’air libre fait de plus partie « du plaisir de tout pilote de course » pour l’ancien pilote Lotus.

Parmi les 22 pilotes du plateau, Jenson Button, Nico Rosberg et Daniel Ricciardo soutiennent l’introduction du système halo, tandis que d’autres, dont font partie Nico Hulkenberg et donc Romain Grosjean, ont rejoint depuis le camp du « non ».

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less