Formule 1

Hartley est agacé par les questions sur son futur

Il estime faire ce qu’on lui a demandé pour rester

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 octobre 2018 - 14:34
Hartley est agacé par les questions (...)

Toro Rosso négocie fermement avec Nissan et Alexander Albon pour rompre le contrat du Thaïlandais et s’assurer ses services pour 2019 aux côtés de Daniil Kvyat. Si Christian Horner niait l’existence de liens entre les deux parties, le patron de e.dams, Jean-Paul Driot, a assuré que Helmut Marko l’avait contacté au sujet du pilote. Le consultant Red Bull assure que rien n’est encore fait.

"Nous n’avons pas encore pris de décision, les décisions importantes prennent du temps" révèle Marko.

Brendon Hartley regrette d’être au centre d’une situation dont il n’a aucun contrôle, et admet être perturbé par ces interrogations : "Je suis satisfait de mes courses mais c’est de plus en plus pénible de répondre à des questions chaque semaine sur mon futur."

"Je lis que je dois battre mon équipier pour prouver ce que je vaux, mais j’étais devant Pierre [Gasly] à Singapour avant les consignes d’équipes, et encore devant lui en Russie avant que ma voiture ne lâche. J’étais aussi plus rapide en qualifications à Suzuka et j’étais aussi devant à Austin. On verra ce qu’il se passe."

expand_less