Hartley a essayé de ne plus s’arrêter après le premier tour à Melbourne

Le Néo-Zélandais voulait profiter de son arrêt obligatoire

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 mars 2018 - 14:56
Hartley a essayé de ne plus s'arrêter

Brendon Hartley révèle avoir tenté de rallier l’arrivée en ne s’arrêtant plus après avoir opéré un arrêt aux stands au premier tour. Le Néo-Zélandais a malheureusement été victime d’une crevaison plus tard et n’a pu mener à bien cette entreprise.

"J’ai bloqué l’avant dans le premier virage, ce qui veut dire que j’ai dû m’arrêter après le premier tour" explique Hartley. "Le pneu était à la corde. J’ai bloqué au freinage du moment où j’ai écrasé la pédale et je n’ai pas pu le débloquer. C’était le pire plat que j’ai pu faire sur un pneu et je n’avais aucune chance de continuer."

Le pilote Toro Rosso estime qu’il aurait pu aller jusqu’au bout sans s’arrêter de nouveau, sans la crevaison : "Nous avions prévu d’aller à la fin de la course avec les pneus tendres et je pense que nous y serions parvenus, vu comment nous avons économisé les ultra-tendres en fin de course."

"Tout se serait bien passé, la voiture de sécurité virtuelle serait sortie au moment idéal, nous aurions été dans le peloton. Malheureusement, vers la fin de ce premier relais, nous avons eu un problème avec l’arrière de la voiture, à la suite duquel nous avons eu une crevaison et nous avons perdu de l’appui en même temps. Cela signifie que j’ai dû ralentir puis faire un deuxième arrêt juste après que la voiture de sécurité virtuelle est sortie."

Hartley estime que c’était la fin de sa course : "J’ai eu des difficultés après ça. Nous avons perdu de l’appui et fait un autre arrêt. Après le premier problème, il y avait encore la possibilité de faire quelque chose de la course en essayant d’aller au bout avec les pneus tendres, et ça aurait été intéressant. Mais après la crevaison, c’était ’game over’."

Info Formule 1

Photos

Vidéos