Formule 1

Hamilton voit désormais Mercedes comme deuxième ou troisième force

Il veut que la machine soit relancée

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 avril 2018 - 11:17
Hamilton voit désormais Mercedes (...)

Sèchement battue en qualifications à Bahreïn, et surtout à Shanghaï par Ferrari, Mercedes va arriver sur la quatrième course de la saison en n’ayant pas encore remporté une victoire. Du jamais vu depuis 2013, ce qui laisse dire à Lewis Hamilton que sa voiture est désormais loin d’être la référence.

"Il est évident après ce week-end que nous ne sommes pas les plus rapides" lance le Britannique. "Nous avons perdu de la performance depuis Melbourne et peut-être encore plus ce week-end. Nous sommes la deuxième, ou troisième équipe la plus rapide actuellement. Il y a des progrès à faire, mais ce n’est pas impossible."

"Je pense que ce qu’a montré l’équipe ces dernières années, c’est qu’elle sait rester unie et qu’elle continue à travailler, quoiqu’il arrive. Tout le monde, ici et à l’usine, va continuer à travailler aussi dur que possible. Nous avons beaucoup d’informations à traiter des deux derniers week-ends."

Battu deux fois de suite par Valtteri Bottas en qualifications, Lewis Hamilton conserve sa volonté de bien faire et a envie de se montrer en tant que leader dans l’équipe, y compris auprès des têtes pensantes de celle-ci.

"Je vais aussi pousser James Vowles et James Allison, Niki [Lauda] et Toto [Wolff], les encourager pour qu’ils sachent quelles zones de la voitures sont les plus faibles et qu’ils puissent eux-mêmes mettre la pression sur les départements liés et nous assurer que d’autres nouveautés arrivent. Il faut garder une pression constructive sur ces gars, mais ils sont déjà sous pression car ils veulent la victoire autant que nous."

Hamilton a toutefois repris huit points à Sebastian Vettel grâce aux faits de course, mais ne se voit pas comme favori à sa propre succession au championnat : "Qui sait ce que nous réserve la saison. Si cela continue comme ça, ce sera très difficile de gagner. Mais s’il y a une chance de finir devant, ce serait encore mieux car la saison aurait été encore plus compliquée."

expand_less