Formule 1

Hamilton veut clarifier la règle sur les drapeaux jaunes

Après la pole de Rosberg

Recherche

Par Alexandre C.

23 juillet 2016 - 19:20
Hamilton veut clarifier la règle sur (...)

Lewis Hamilton n’a pu défendre ses chances durant son dernier tour en Q3 en Hongrie. Le pilote anglais a dû ralentir sous le double drapeau jaune causé par Fernando Alonso... mais quelques centaines de mètres derrière lui, Nico Rosberg est arrivé à temps pour ravir la pole à son coéquipier !

Ce point réglementaire devrait être "maintenant clarifié" par la FIA selon Lewis Hamilton, qui ne remet toutefois pas ouvertement en question la pole de son équipier. "Nous, les pilotes, devons comprendre ce qui se passe durant un drapeau jaune, parce que bien sûr, le réglement écrit n’est potentiellement pas toujours bien interprété, que ce soit par les pilotes ou par les commissaires. Donc plus de clarification serait bienvenu. Pour moi, il n’était pas question de savoir si je devais ralentir, parce que Fernando était sur la piste. Peut-être que pour Nico, il n’y avait plus Fernando, mais il y avait toujours des drapeaux, donc c’était une histoire différente."

"Quand il y a un drapeau jaune", poursuit Hamilton, visiblement amer, "cela veut dire que vous devez être prêt à ralentir, ou que vous devez ralentir et perdre un peu de temps. Si c’est un double drapeau jaune – il pourrait y avoir une voiture sur la piste, ou un commissaire sur la piste, vous ne savez pas ce que vous allez trouver après le virage – vous devez être prêt à vous arrêter, c’est ce qui est écrit. Nico a perdu seulement un dixième dans le virage, donc si c’est ce que nous sommes autorisés à faire même si vous levez le pied... (...) Vous devez y prêter plus d’attention. Donc si c’est seulement un dixième que vous devez perdre, l’histoire est différente pour nous tous, les pilotes. Nous devons changer potentiellement d’approche. Mais je ne suis pas sûr que ce soit la plus sûre des approches".

Lewis Hamilton convoque l’histoire de la F1 à son secours et une figure bien connue du paddock : "Maldonado a presque heurté un commissaire à Monaco une fois, parce qu’il n’avait pas assez ralenti. (...) Il faut vraiment s’assurer que tout soit très, très clair pour nous."

La F1 sera-t-elle amenée une fois de plus à modifier un point de son règlement après cette nouvelle controverse ?

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less