Formule 1

Hamilton s’étonne du temps que met la reconnaissance à arriver

Il lui a fallu plusieurs titres pour être considéré comme un très bon pilote

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 janvier 2019 - 12:56
Hamilton s'étonne du temps que met la (...)

Lewis Hamilton est sans contestation l’un des plus grands pilotes de l’histoire de la Formule 1. Le Britannique vient de remporter son cinquième titre et semble le seul, actuellement, à pouvoir aller chercher les records de Michael Schumacher.

Il révèle toutefois avoir eu l’impression que les gens ont réalisé son talent à partir du moment où il a remporté plusieurs championnats. Il avoue aussi lui-même qu’il ne s’attendait pas à devenir un multiple champion du monde.

"Pensais-je que je deviendrais un quintuple champion ? J’en ai évidemment rêvé mais bon, j’ai rêvé de nombreuses choses qui ne se sont pas produites" admet-il. "C’est difficile de penser qu’il y a six ans, quand j’ai rejoint l’équipe, je n’étais qu’une seule fois champion du monde, et que je le suis quatre fois supplémentaires maintenant."

"Ce n’est pas un chiffre insignifiant et c’est très dur, sinon impossible, de comprendre l’importance de ces quatre titres. C’est bizarre, parce que c’est presque comme si un seul ne voulait pas dire grand chose, c’est juste cool. Deux, c’était pas mal, et trois, les gens commençaient à dire que je faisais bien les choses."

"Et c’est très bizarre comment dans ce sport, et probablement dans d’autres disciplines aussi, ce n’est que lorsque vous avez plusieurs titres que les gens réalisent votre véritable force et vos capacités, votre régularité, et ce genre de choses."

Il explique que ses cinq titres lui ont apporté un ressenti à chaque fois différent : "Gagner le championnat du monde est évidemment un sentiment très spécial. Mais ils ont tous été différents sur ce plan, et de nombreuses manières."

Il a remporté le titre au Mexique pour la deuxième année consécutive, et y a effectué une course difficile, pour la deuxième année consécutive : "C’était et ça a encore été une course difficile."

"J’ai un grand soutien des fans et c’était un bon week-end, mais la course elle-même était horrible car nous avons eu des difficultés avec les pneus et l’année précédente, j’avais été sorti de la piste. C’est donc assez fou de penser qu’au Mexique, j’avais eu une course précédente difficile, et que d’un coup je me retrouve champion du monde."

Mercedes

expand_less