Formule 1

Hamilton accuse Ferrari d’avoir fait délibérément perdre Räikkönen

Un numéro 2 et un numéro 1…

Recherche

Par A. Combralier

28 mai 2017 - 20:41
Hamilton accuse Ferrari d'avoir fait (...)

Ferrari a-t-elle délibérément désavantagé Kimi Räikkönen en l’arrêtant plus tôt, aujourd’hui à Monaco, pour favoriser Sebastian Vettel, qui joue le championnat face à Lewis Hamilton ? Les avis dans le paddock sont évidemment partagés.

Quelqu’un n’a aucun doute sur ce sujet… Lewis Hamilton lui-même ! Le pilote anglais, qui voit Sebastian Vettel s’éloigner au classement des pilotes, pense que la situation est désormais limpide chez Ferrari.

« C’est très clair. Ferrari a choisi son pilote numéro 1 et fait tout pour s’assurer que Sebastian maximisera son total de points. Sur le plan stratégique, ce genre de choses n’arrive jamais – la voiture de tête qui se fait dépasser par la deuxième voiture, c’est très difficile en temps normal… à moins que l’équipe ne décide de favoriser l’autre voiture. C’est très clair, Ferrari a choisi Vettel pour le championnat. »

Lewis Hamilton, même après ce constat qui ne souffre d’aucune discussion selon lui, ne compte toutefois pas demander un tel traitement de faveur à sa propre écurie.

« Je n’ai pas évoqué ce point avec mon équipe et je ne prévois pas vraiment de le faire. Valtteri fait un travail formidable et je ne ressens pas que nous ayons le besoin de favoriser l’un ou l’autre pilote. C’est vraiment important de travailler collectivement en tant qu’équipe, plus que par le passé, parce que notre travail est de battre Ferrari au classement des constructeurs. Mais il se pourrait qu’il y ait des situations où les positions en piste seraient particulièrement précieuses… Qui sait ce qui arrivera ? Ce pourrait être l’inverse [Hamilton pourrait laisser passer Bottas]. Nous devons nous donner un coup de main. Nous devons nous assurer que nous soyons devant les Ferrari pour ne pas être dans le même scénario qu’aujourd’hui. »

Sur un plan plus personnel, le Britannique a limité les dégâts à Monaco. Parti 13e, il a finalement rallié l’arrivée en 7e place.

« Le bon sens veut bien sûr que je ne puisse pas avoir un autre week-end comme celui-ci, vu que les Ferrari sont rapides. Mais ça ne veut pas dire que ça n’arrivera plus. Ce n’est pas la peine de s’inquiéter, vous devez simplement travailler pour rectifier les problèmes que vous avez. Les choses ne se sont pas bien passées pour nous, la voiture était dans une situation difficile. »

« La Ferrari semble bien marcher partout, donc les 14 prochaines courses vont être très difficiles. Cette voiture, la nôtre, ne marche pas partout, mais plus nous disputons de courses, plus nous apprenons des choses et plus nous sommes forts. Ferrari n’est pas invincible. Ils ont potentiellement des problèmes à venir avec le nombre de turbos qu’ils ont déjà utilisés, donc nous verrons. »

« Nous devons vraiment travailler notre compréhension de la voiture. Je me rendrai à l’usine cette semaine. Nous n’avons pas d’illusion, nous ne sommes pas parfaits et nous avons toujours des domaines où nous pouvons nous améliorer. Je crois toujours que nous pouvons gagner. 25 points, c’est un grand écart, c’était difficile d’avoir simplement 6 points d’écart après l’Espagne. Mais petit à petit, nous essaierons de grappiller des points. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less