Formule 1

Hamilton : J’avais l’impression de conduire sur de la glace

Le pilote Mercedes est en manque d’adhérence à Sotchi

Recherche

Par

30 avril 2016 - 10:20
Hamilton : J’avais l’impression de (...)

Lewis Hamilton a déclaré que le niveau d’adhérence du circuit de Sotchi était si mauvais durant les essais qu’il avait l’impression de « conduire sur de la glace ».

Hamilton a terminé la journée de vendredi au sommet de la feuille des temps, malgré une journée agitée au cours de laquelle il aura connu plusieurs tête-à-queue et blocages de roue.

Hamilton s’est plaint d’un manque d’adhérence de la part des pneus Pirelli, sur une piste qui est connue pour être une des plus douces avec les pneumatiques.

« Je poussais comme un dingue, d’où les quelques sorties que j’ai eues. Je faisais vraiment tout mon possible pour exploiter l’adhérence et la voiture au maximum. C’est tout simplement les pneus, ils n’ont aucune adhérence ici, vous êtes tout le temps en train de glisser. Mais il en a toujours été ainsi. Le revêtement de la piste n’est pas très abrasif, j’avais l’impression de conduire sur de la glace, c’est vraiment fou. Espérons qu’il fera un peu plus chaud et que de la gomme se déposera sur la piste pour que les choses s’améliorent. L’adhérence de la piste est vraiment faible, de même que celle des pneus, même les super tendres. »

Malgré tout, Hamilton était satisfait de son tour rapide.

« En principe nous faisons deux relais, un avec chaque type de gommes, mais j’ai détruit un pneu lors d’un tête-à-queue, je n’ai donc eu qu’une seule tentative. Tout semble se bien se passer, c’est assez agréable, et notre rythme est plutôt bon, je suis donc satisfait. La deuxième séance fut meilleure pour moi, mais Nico n’a pas eu de tour propre donc je ne sais trop où il en est, je ne vais donc pas me laisser emporter pour l’instant. Il faut juste que je continue à travailler, petit à petit. Je ne suis pas très bon sur ce circuit, mais je pense avoir trouvé quelque chose qui j’espère portera ses fruits samedi. »

Comme les années précédentes, le Grand Prix de Russie devrait donner lieu à une course à un seul arrêt, mais Hamilton espère que ce ne sera pas le cas.

« Les gars m’ont dit qu’il y aura au moins deux arrêts. Je ne sais pas encore. J’espère qu’il y en aura plus d’un, car les courses avec un seul arrêt sont vraiment mauvaises, pour nous et pour le public. Je pense que nous devons en faire plus, cela rend les choses plus excitantes. Au moins, deux, trois, quatre, c’est ainsi que les choses devraient être. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less