Formule 1

Haas préfère nettement les tendres aux supertendres

L’optimisme reste de vigueur

Recherche

Par A. Combralier

29 septembre 2017 - 15:19
Haas préfère nettement les tendres (...)

Rien ne s’est passé de manière parfaite pour Haas ce vendredi. La journée a été marquée par l’accident de Romain Grosjean cet après-midi. Le Français n’y est cependant pour rien. Une plaque d’évacuation est venue enfoncer un vibreur et perforer le pneu arrière droit de sa Haas. Plus de peur que de mal, certes, pour Romain Grosjean au final, mais du temps précieux en piste a été perdu.

« Je pense que nous avons beaucoup appris aujourd’hui. Il pleuvait le matin et la piste était sèche l’après-midi. Je pense que notre compétitivité en pneus tendres était vraiment bonne. Nous avons un peu souffert en supertendres, mais il faut y travailler. Malheureusement, nous n’avons pas fait beaucoup de longs relais en raison de la pluie et du crash, qui a mis fin à notre journée. Je pense qu’il y a quelques aspects positifs. Nous avons fait quelques changements sur la voiture qui ont assez bien fonctionné. Je me sens désolé pour les gars, puisqu’ils vont devoir travailler dur pour réparer la voiture, mais je sais qu’ils le feront bien. Nous allons essayer de trouver des solutions décisives pour les réglages afin d’aller plus vite demain. Je pense que les gars peuvent y arriver. »

Kevin Magnussen a pris part à la séance de l’après-midi, après avoir cédé sa place à Antonio Giovinazzi le matin. Le Danois s’est classé 18e.

« Tout le monde a déjà fait une session sous la pluie et pas moi, donc ce n’est pas idéal. S’il pleut, je serai derrière, clairement. La voiture se comporte bien sous le mouillé. Les pneus pluie et les intermédiaires sont différents des précédentes générations de pneus. Nous en apprenons toujours beaucoup, mais dans l’ensemble le ressenti est bon. Nous avions l’air pas mal en tendres. J’étais assez bien dans la voiture. Ensuite nous avons passé les supertendres et nous avons perdu un peu de performance, en particulier à l’avant. Nous allons y travailler. »

Antonio Giovinazzi a un sentiment doux-amer après son roulage de ce matin perturbé par la pluie. Il n’a bouclé que six tours à Sepang…

« Ce n’était bien sûr pas une longue session. C’est un peu décevant parce que c’est Sepang, l’une de mes pistes préférées. J’aurais aimé conduire plus que six tours avec les inters, mais c’est une petite expérience de plus pour moi, une autre session en EL1. Je suis heureux, cependant. J’ai fait le travail que m’avait demandé l’équipe. »

expand_less