Formule 1

Haas ne se laisse pas perturber par l’appel de sa disqualification

Un souci qui ne détourne pas l’équipe de ses objectifs

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 octobre 2018 - 09:22
Haas ne se laisse pas perturber par (...)

Haas va passer en appel le 1er novembre pour savoir si la disqualification de Romain Grosjean lors du Grand Prix d’Italie est maintenue, ou si le fond plat amené par l’équipe en Italie, dont elle savait pourtant qu’elle pouvait être illégal, est finalement jugé conforme. Günther Steiner assure que l’équipe ne s’en inquiète pas trop.

"Non, on n’y pense pas trop dans l’équipe" admet-il. "Il y a une équipe de personnes qui s’est impliquée, qui a fait l’appel, qui avait toute la correspondance avant que nous obtenions cette décision. Ce n’étaient que quatre ou cinq personnes qui s’y sont concentrées. Tout le reste n’a rien à voir avec ça."

Steiner espère simplement que le verdict sera rendu avant le 25 novembre, date à laquelle se termine la saison : "Je pense que nous faisons de notre mieux et voyons ce que le jury décidera. Je ne peux pas influencer cela parce que nous nous disons que nous avons fait du bon travail, et puis vous pouvez dire que vous avez fait du bon travail et que vous avez perdu de toute façon parce qu’ils pensent que vous avez tort."

"Ce que nous pouvons faire sur nous-mêmes, c’est dire que nous avons fait du bon travail, que nous avons tout soumis, les documents d’appel ont été rendus lundi, je crois. Nous avons fait du bon travail, notre équipe et nos avocats. Le 1er novembre, on verra comment ça se passe. En fait, je ne sais pas quand ils annonceront le verdict de l’appel."

Mais il insiste sur le fait que l’équipe doit se concentrer avant tout sur la course : "C’est beaucoup plus sous notre contrôle que sous celui des autres. Sur la piste, nous pouvons faire une différence, tandis que face à la cour d’appel, nous avons fait du bon travail mais l’équipe ne peut pas faire une différence."

Enfin, Steiner s’est exprimé au sujet des primes de Force India, qui seront conservées par la nouvelle entité, Racing Point Force India. Haas a clairement exprimé son désaccord et il veut que les choses bougent pour que Force India ne conserve pas les primes liées aux points marqués en début de saison : "Il y a eu des progrès, mais je ne peux pas révéler lesquels. Je dois parler à Chase ce week-end pour voir où cela va. Mais je n’en sais pas plus. On nous a juste envoyé quelques informations."

Steiner a déclaré le mois dernier qu’il n’aurait aucun scrupule à ce que Haas soit la seule équipe à bloquer l’obtention de primes par Racing Point Force India : "Pourquoi je ne le ferais pas ? Les autres équipes, parce qu’elles sont ici depuis si longtemps, n’ont jamais vécu deux ans sans recevoir d’argent, donc elles n’ont jamais eu cette expérience. Elles ne savent pas ce que c’est que d’être exclu, ni ce que l’on ressent si l’on est exclu et si quelqu’un d’autre fait la même chose et obtient une nouvelle licence, et n’a pas à passer par cette épreuve."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less