Formule 1

Haas est encore prête à développer deux F1 simultanément

Le double défi de 2019 et 2021

Recherche

Par Olivier Ferret

8 novembre 2018 - 08:06
Haas est encore prête à développer (...)

Haas F1 aura une tâche difficile l’année prochaine : continuer à progresser vers les sommets, ce qui est l’objectif ultime de Gene Haas malgré le modèle d’équipe cliente très dépendant de Ferrari... et donc de la forme de la Scuderia.

Qu’elle finisse 4e ou même 5e du championnat constructeurs cette année, il faudra produire une bonne voiture pour 2019, une F1 dont les règles aérodynamiques ont beaucoup évolué, avec un aileron avant, un aileron arrière et des écopes de frein totalement redéfinis.

"Le développement de notre voiture 2019 se déroule bien. Comme je le dis toujours, je peux être heureux de ce que nous faisons, de ce que notre équipe développe mais tout est toujours relatif car je n’ai aucune idée de ce que font les autres équipes," explique Günther Steiner.

"A quel point elles en sont, à quel point elles sont avancées dans leur recherche aérodynamique, à quel point elles ont réussi à récupérer l’appui qui sera perdu. Autant de questions qui n’auront une réponse qu’en Espagne, en février l’année prochaine, lorsque nous serons tous en piste pour les essais hivernaux."

Pour une équipe comme Haas, aux moyens limités, un 2e défi se présentera rapidement : développer la voiture de 2021, probablement dès l’année prochaine, lorsque les règles seront connues. Et le bouleversement attendu demandera beaucoup de temps de travail aux équipes. Haas avait déjà connu ce genre de défi lorsqu’elle est arrivée en F1 en 2016 et que le règlement a totalement changé pour 2017.

"Dès que nous connaitrons les règles, et il n’y a toujours pas de date fixée pour ça, nous déciderons quand mettre l’accent sur la F1 de 2021. Nous devons bien évidemment gérer les voitures qui sont en course, les développements à venir, et si les règles sortent en 2019, nous aurons tout de même une voiture de 2020 à concevoir !"

"Nous verrons bien. Tant que nous n’avons pas les règlements finaux, techniques et sportifs, car ces derniers peuvent avoir une influence sur la philosophie à adopter, nous ne prendrons pas de décision sur la date de début du développement de la F1 de 2021."

expand_less