Formule 1

Haas admet la défaite face à Renault

La quatrième place est impossible à viser

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 novembre 2018 - 13:45

Haas a repris des points à Renault au Brésil, après un week-end compliqué pour l’équipe française, mais la différence de 24 points en faveur du Losange est désormais impossible à combler pour Haas, dont la meilleure performance d’équipe, en Autriche, a amené 22 points d’un coup.

"C’est trop tard maintenant" reconnaît le directeur de l’équipe, Günther Steiner. "C’est quelque peu frustrant. Mais d’un autre côté, n’oubliez pas que nous n’en sommes qu’à notre troisième année et que c’est quand même une grande réussite de battre les autres. En théorie, nous aurions dû battre Renault sans quelques erreurs de notre part et sans leur protestation."

"Vous savez, il y a des combats que l’on gagne, d’autres que l’on perd. Mais au final, pour toute l’équipe, c’est quand même un bon résultat que de finir cinquième, ce qui devrait maintenant être notre classement, à moins que quelque chose de magique ne se produise à Abu Dhabi."

"Nous pouvons nous en réjouir. C’est toujours un peu frustrant parce qu’on pense toujours qu’on peut faire mieux, mais c’est la course. On veut toujours faire mieux que ce l’on a fait."

Les dernières courses avant la pause estivale ont été bonnes, et la voiture s’est bien comportée sur plusieurs circuits, mais Steiner ne peut s’empêcher de regretter l’Australie, la première course de l’année, où Romain Grosjean et Kevin Magnussen étaient quatrième et cinquième avant que l’équipe ne les fasse abandonner coup sur coup après des erreurs lors des arrêts aux stands.

"Je pense que nous avons eu une très bonne série jusqu’à la pause estivale. Après la pause, nous n’avons pas eu de superbes courses, puis nous avons eu la protestation en Italie, le Mexique était une très mauvaise course... Je ne pense donc pas qu’il ait été perdu pour l’une de ces raisons."

"Je pense que l’on peut se dire que la quatrième place a été perdu plus en Australie que sur n’importe quelle autre course. Avec 22 points perdus, plus les points marqués par Renault, nous serions maintenant quatrièmes. Mais les si ne comptent pas. Nous sommes des adultes, nous pouvons vivre avec ça, nous pouvons encore être fiers."

expand_less