Formule 1

Haas a progressé dans tous les domaines mais ne veut pas s’arrêter là

La cinquième place comme objectif minimal en 2019

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 novembre 2018 - 16:30
Haas a progressé dans tous les (...)

L’équipe Haas a été l’une des bonnes surprises de la saison 2018, qu’elle va certainement terminer à la cinquième place du classement des constructeurs.

La structure américaine a fait quelques erreurs mais a réussi à progresser tout au long de la saison, comme l’explique Ayao Komatsu, son ingénieur en chef.

"Je pense que la plupart de nos progrès sont... dans tous les domaines" juge le Japonais.

"Ce n’est que la troisième année pour nous, mais c’est aussi la première année où nous avons décidé de développer la voiture tout au long de la saison. La première année a été consacrée à l’exploitation. La deuxième année, nous avions réussi à nous concentrer un peu plus sur la performance, mais la troisième année, nous nous sommes vraiment concentrés sur la performance tout au long de la saison."

"Bien sûr, l’année dernière, nous avons arrêté le développement plus tôt pour nous concentrer sur cette année, ce qui a porté ses fruits. Nous sommes très satisfaits de notre base de départ et du fonctionnement de l’équipe, surtout si l’on considère qu’il s’agit de notre troisième saison."

Le défi sera désormais de garder cette position l’an prochain, alors que le règlement technique sera revu en profondeur. Mais Haas a déjà développé une voiture pour un nouveau règlement et ne sera pas dans l’inconnue.

"Je pense que nous gérons cela aussi bien que possible. Évidemment, lorsque le règlement a changé en 2017, c’était un grand changement pour nous, entre nos deux premières années. Nous étions assez conscients du défi, mais nous l’avons relevé."

"Cette année, notre compréhension de la voiture, du moins du point de vue de l’aérodynamique, est correcte, donc oui, je suis confiant que nos gars de l’aérodynamique feront encore du bon travail pour l’année prochaine. Mais si vous me demandez à quel point je suis confiant de pouvoir garder la cinquième place, je pense que ça ne sera pas facile, je ne me fais pas d’illusions. Nous devons nous améliorer dans chaque département pour avoir une chance de rester cinquièmes. C’est donc un énorme défi, mais un défi que nous aimerions relever."

expand_less