Formule 1

Grosjean est allé s’excuser auprès de Gasly après leur accrochage

Un incident sans conséquences et sans animosité

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 novembre 2018 - 10:06
Grosjean est allé s'excuser auprès de (...)

La dernière séance d’essais libres de ce samedi à Abu Dhabi a été marquée par un contact entre Pierre Gasly et Romain Grosjean. Ce dernier était sur un rythme lent au milieu de la piste et ne s’est pas poussé pour laisser la place à son rival, et un contact en a résulté. Mais Grosjean est immédiatement allé voir son compatriote.

"Il s’est excusé et m’a dit que personne ne l’avait prévenu de mon arrivée, et qu’il ne m’a pas vu quand il a regardé dans ses rétroviseurs. Quatre secondes après, j’étais à côté de lui" admet Gasly.

Le Français regrette toutefois les énormes différences de vitesse entre les voitures en tour rapide et celles en chauffe de leurs gommes : "Cela n’a pas de sens. A ce moment-là, nous sommes environ une minute et 20 secondes plus lents par tour, donc il y a une différence de vitesse énorme."

Pour Romain Grosjean, le problème vient aussi de la taille des rétros, si petits qu’ils sont décoratifs selon lui. Il pointe aussi une petite erreur de communication : "Mes ingénoeurs ont oublié de me dire que Pierre arrivait. Les rétroviseurs sont de la décoration. On peut les mettre sur le sapin de Noël. J’ai ruiné le tour de Pierre et j’étais désolé. Nous nous sommes touchés, je ne savais pas qu’il était là. Il était surement un peu énervé, je suis allé le voir et nous en avons discuté."

"Ce n’est probablement pas la meilleure préparation de qualification de se retrouver chez les commissaires, mais ils ont fait du bon travail, ils ont écouté toutes les parties et ils ont compris tous les problèmes. J’ai été très satisfait de la façon dont les commissaires ont géré la situation et ont compris la vue d’ensemble sur les pneus, la surchauffe et le ralentissement du tour de refroidissement".

Les commissaires ont confirmé que la différence de vitesse relevée excédait les 120 km/h et ont également validé le fait que "le pilote de la voiture numéro 8 [Grosjean] n’a pas reçu d’alerte de la part de son équipe, et n’avait aucune visibilité de l’approche rapide de la voiture 10 [Gasly]. Il a expliqué qu’il se serait décalé s’il avait vu l’autre voiture arriver."

expand_less