Formule 1

Gasly rappelle l’enjeu budgétaire de la 8e place pour Toro Rosso

Battre Sauber, un impératif qui dépasse de loin le plan symbolique

Recherche

Par Valentin Vilnius

9 novembre 2018 - 09:05
Gasly rappelle l'enjeu budgétaire de (...)

Ce week-end à Interlagos, les deux pilotes Toro Rosso pourront bénéficier de la dernière évolution de l’unité de puissance Honda, et ce sans écoper de pénalités sur la grille.

Au Mexique, les deux Toro Rosso avaient dû se passer de cette spécification, en raison des craintes liées à la fiabilité sur un circuit de haute altitude. Ce qui n’avait pas empêché Pierre Gasly, parti en fond de grille, de remonter au 10e rang.

Néanmoins, Sauber, grâce à Charles Leclerc et Marcus Ericsson, a repris l’avantage au classement des constructeurs et ne laisse plus le choix à Toro Rosso : pour reprendre la 8e place – qui rapporte plusieurs millions – il faudra mettre les bouchées doubles à Interlagos et à Abu Dhabi.

« Il y a beaucoup de points positifs pour ce week-end » se réjouit déjà Pierre Gasly. « Je ne devrais pas écoper de pénalités, ce qui est vraiment bien puisque lors des dernières courses, ce fut un peu difficile. Toujours partir en fond de grille m’a placé dans une situation difficile pour marquer des points, et maintenant nous en arrivons à deux courses cruciales, pour le gain de la 8e place. »

« Il n’y a que trois points d’écart avec Sauber. Mais ils valent cher pour l’an prochain, car ça aura un impact sur le développement de la voiture 2019. Donc il faut vraiment maximiser nos chances et c’est ce que nous faisons : nous avons une nouvelle spécification, une évolution aérodynamique sur la voiture aussi, donc nous devrions être dans une bonne situation pour nous défendre le mieux possible. »

Pierre Gasly sait qu’il courra dans une Red Bull l’an prochain, mais tient à finir la saison sur une bonne note pour remercier Toro Rosso de lui avoir donné la chance de commencer en F1.

L’écurie italienne a tout de même souffert face au retour de Sauber, qui avait pourtant commencé au niveau des Williams en début de saison.

« En un sens, je suis surpris qu’ils n’aient pas marqué plus de points récemment, puisqu’ils ont été constamment en Q3 » remarque le Normand.

« Le fait qu’ils travaillent avec Ferrari a pu les aider dans leur développement, ils sont arrivés chaque week-end avec beaucoup d’évolutions. Le rythme de leur voiture est beaucoup plus solide, si on le compare à celui du début de saison. Ils ont clairement été compétitifs et ce ne sera pas facile de les rattraper au classement des constructeurs. Mais nous savions en quelque sorte que ça finirait par arriver, en raison de leur performance et de leur rythme depuis le début de la saison. Nous savions que ce serait difficile de les garder derrière. »

Toro Rosso pourra-t-elle au moins s’appuyer sur des circuits plus favorables (Interlagos, Abu Dhabi) d’ici la fin de saison ?

« Nous savons que le Brésil est aussi un circuit de puissance moteur, avec une grande montée, de longues lignes droites, donc même avec de grands progrès de la part de Honda, l’unité de puissance Ferrari est objectivement plus rapide que la nôtre » reconnaît le pilote Toro Rosso.

« Mais avec nos évolutions nous avons placé la voiture dans une bonne fenêtre. Nous pouvons être compétitifs, mais eux aussi. Ils ont marqué des points avec leurs deux voitures au Mexique, ils ont montré qu’ils avaient un package formidable, donc je m’attends à un combat vraiment serré. »

expand_less