Formule 1

Gasly laissera les évolutions Toro Rosso à Hartley ce week-end

Chacun son tour

Recherche

Par Valentin Vilnius

25 octobre 2018 - 23:31
Gasly laissera les évolutions Toro (...)

La performance des Toro Rosso au Mexique dépendra en bonne partie du sort réservé aux dernières évolutions aérodynamiques. Pierre Galsy avait testé de nouvelles pièces en essais libres à Austin… avant de les mettre de côté avant les qualifications.

La question est aujourd’hui simple : à Mexico, le Français pourra-t-il compter sur ces nouvelles pièces ?

« A Austin, ce n’était pas idéal en raison de la météo, nous n’avions pu tester le nouveau package avant les EL3, donc nous avons besoin de plus de kilométrage, plus de roulage, pour vraiment comprendre comment utiliser ce nouveau package à son maximum de potentiel. Donc nous l’avons enlevé avant les qualifications. »

« Ce week-end, nous allons de nouveau rouler avec. Nous avons seulement un package de disponible, donc cette fois, c’est Brendon qui va l’avoir sur sa voiture. Et j’espère que nous pourrons en apprendre un peu plus sur son utilisation. »

Le Grand Prix du Mexique sera un nouveau test grandeur nature pour Honda. On sait que Red Bull met franchement la pression sur le motoriste japonais, qui doit apporter sans cesse des évolutions, même si cela se traduit en pénalités sur la grille…

« Cela semble vraiment prometteur » souligne toutefois Pierre Gasly. « Ils travaillent vraiment dur. Nous l’avons vu à Suzuka, nous avons visité toutes les usines et vous pouviez voir leur dévouement. C’est une grande opportunité pour Honda l’an prochain. Ils ont souffert ces dernières années, mais l’an prochain, nous allons pouvoir nous battre, avec Red Bull, pour les meilleures places. Ils veulent vraiment tirer le maximum de cette situation. »

« Les progrès de ces dernières semaines, avec la nouvelle spécification, sont vraiment encourageants. Et Honda travaille toujours sur l’unité de puissance de l’an prochain, en essayant d’extraire encore plus de performance. »

« Bien sûr, il faut leur donner du temps, car c’est super difficile de rattraper Mercedes et Ferrari. Mais petit à petit, c’est le cas, et je suis vraiment confiant, ils vont continuer à s’améliorer. »

« Je suis vraiment excité de voir ce qu’ils pourront faire l’an prochain. »

Un premier test pour Honda sera ce Grand Prix disputé en altitude, où la fiabilité du moteur Renault fut notamment mise à rude épreuve en 2017.

expand_less