Formule 1

Gasly estime que ce qu’a fait Ocon contre lui était pénalisable

Charlie Whiting a déjà assuré que ce n’est pas le cas

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er novembre 2018 - 10:52
Gasly estime que ce qu'a fait Ocon (...)

Pierre Gasly et Esteban Ocon se sont affrontés en piste lors du Grand Prix du Mexique, et les deux hommes se sont légèrement accrochés, le pilote Force India parvenant à garder sa position au prix d’une manœuvre musclée. Selon Gasly, celle-ci était illégale et montre que les deux hommes sont sujets à s’accrocher.

"Avec Ocon, c’est toujours la même chose, je le connais depuis longtemps et l’on sait que lorsqu’on est proches sur la piste, il y a des chances que ces choses arrivent" a expliqué le futur pilote Red Bull. "Il m’a poussé au large et j’ai dû sortir de la piste. J’aurais pu forcer le passage dans le virage 5 et nous nous serions touchés, mais j’ai pensé que ça ne valait pas le coup."

"Pour moi ce n’était pas juste, soit on dit qu’il faut laisser l’espace pour une voiture, soit on dit que c’est autorisé et que l’on peut piloter agressivement, ce qui ne me dérange pas. On peut comparer cette situation avec d’autres cette année, qui se sont produites avec d’autres pilotes, mais aussi avec moi à Silverstone. C’est assez étrange et c’est un peu une zone grise, avec le fait qu’il faut laisser de l’espace mais que ce n’est pas respecté."

Gasly ne s’arrête pas là et veut une clarification : "Je parlerai avec Charlie [Whiting, directeur de course de la FIA], car si c’est autorisé, la prochaine fois je veux savoir ce que je peux faire. Brendon [Hartley] a été pénalisé pour quelque chose qui était apparemment moins agressif. Cela vaut le coup de parler à Charlie. Je veux revoir les images mais de mon cockpit, ça semblait un peu trop agressif."

Whiting a déjà pris position et pense que Gasly était aussi en tort en n’ayant pas pris assez ses précautions : "Les commissaires ont estimé qu’il arrivait trop vite et qu’il ne tournait pas. On voit qu’il bloque ses roues, il était juste à côté d’Ocon. Evidemment, ce dernier ne l’a pas aidé, mais il sortait de la piste avec ou sans cela."

expand_less