Formule 1

Gasly a poursuivi son apprentissage de la Super Formula à Okayama

Le pilote Red Bull a marqué un tout petit point

Recherche

Par Olivier Ferret

29 mai 2017 - 14:25
Gasly a poursuivi son apprentissage (...)

Week-end frustrant pour le pilote Red Bull Junior, Pierre Gasly, à Okayama à l’occasion du deuxième week-end Super Formula 2017 : dix-neuvième de la Course 1 après une touchette dans le premier tour, il a bouclé la Course 2 à la septième place pour inscrire son premier point au championnat.

DECOUVERTE

« Je ne connaissais pas le circuit de Okayama, j’ai donc dû prendre mes marques lors des essais libres tout en travaillant les réglages de la voiture, notamment pour les qualifications car c’est un tracé assez lent où les dépassements sont rares. Je me suis senti à l’aise assez rapidement mais les écuries motorisées par Toyota se sont de nouveau montrées difficiles à aller chercher… »

SAMEDI, COURSE 1 (30 tours sans arrêts aux stands) : P13 en qualifications, P19 à l’arrivée.

« Une erreur stratégique nous coûte cher en qualifications : lorsque je rentre au stand avant d’attaquer mon deuxième run, le changement de pneus est plus long que prévu et je n’ai plus le temps de monter mes gommes neuves en température. J’attaque en pneus froids, je me contente de la treizième place sur la grille alors que la troisième ligne était à ma portée. Ma course ? Ruinée d’entrée : Takashi Kogure me touche peu après le départ, je rentre au stand pour changer mon aileron avant cassé et je n’ai plus qu’à rouler pour travailler en vue de la seconde course. Point positif : mon meilleur temps à seulement un dixième de celui du vainqueur Andre Lotterer. »

DIMANCHE, COURSE 2 (51 tours, arrêts aux stands) : P5 en qualifications, P7 à l’arrivée.

« Je signe le cinquième temps des qualifications, meilleur pilote Honda, signe de légers progrès avec le Team Mugen, même si les Toyota sont intouchables. En course, je prends un très bon départ, de quoi passer le virage en troisième ou quatrième position. Mais nous y arrivons à quatre de front avec Andre Lotterer, Kenta Yamashita et Yuhi Sekiguchi. Yamashita se déporte soudainement à l’extérieur, Sekiguchi l’évite d’un écart et l’effet domino m’envoie dans l’herbe. Je me retrouve en sixième position, nous effectuons l’arrêt au premier tour, et ensuite je roule à bloc pendant cinquante tours au volant d’une monoplace rétive qui manque cruellement de grip à l’arrière, effet de la forte chaleur qui nous handicape. Au final, je perds encore une place en faveur de Kamui Kobayashi qui ressort devant moi après un premier relais plus long. Septième à l’arrivée, je marque un point, le premier de la saison, mieux que rien. »

LE BILAN DU WEEK-END

« C’est un peu mieux qu’à Suzuka, nous avons ouvert la marque au championnat, mais le Team Mugen et moi visions mieux et nous sommes frustrés. Nous essayons de progresser, certaines choses vont dans le bon sens mais lentement. Pour être plus performants, il nous faut comprendre le fonctionnement des pneus car nous n’y sommes pas. Nous devons analyser les datas et aller de l’avant pour afficher un meilleur potentiel début juillet à Fuji. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less