Formule 1

GP de France : Magny-Cours confirme sa candidature pour 2015

Saulnier a bon espoir

Recherche

Par Olivier Ferret

19 mai 2014 - 18:33
GP de France : Magny-Cours confirme (...)

Ce lundi, Serge Saulnier, président du Directoire du Circuit Nevers Magny Cours, a accordé une interview à l’émission Plus de F1, diffusée ce soir à 18h15 sur INFOSPORT+.

Il confirme les avancées de la candidature du circuit Nevers Magny-Cours pour l’organisation, dès 2015, du GP de France au Championnat du Monde de Formule 1.

"Nous sommes toujours en négociations avec la FOM, la société promoteur du Championnat du Monde de Formule 1 dirigée par Bernie Ecclestone. Effectivement nous sommes candidats à une date en 2015, mais pour l’instant rien n’est signé," déclare Saulnier.

"Il existe un contrat avec une certaine somme clairement indiquée, pour l’instant ce qu’il nous manque avant de proposer notre candidature au travers de la FFSA, c’est d’apporter des garanties qui nous permettent de nous engager sur le montant de la redevance proposée par Bernie Ecclestone."

Saulnier évoque le nerf de la guerre, le financement.

"Un tour de table a été réalisé au travers d’un groupement d’intérêt public. Ce tour de table regroupe la région Bourgogne, le département de la Nièvre ainsi que les départements du Cher et de l’Allier qui sont à proximité de Magny-Cours et qui bénéficient des retombées économiques d’un Grand Prix, ainsi que l’agglomération de Nevers. L’ensemble de ces collectivités territoriales se sont regroupées au sein du groupement d’intérêt public afin de financer une partie de cette redevance puisque le reste le serait par la billetterie."

"Si la volonté qui est exprimée, à l’heure actuelle par un certain nombre d’intervenants, se concrétise dans les semaines qui viennent, nous serons très proche de réussir," ajoute le Français.

"Tous les éléments financiers et contractuels sont en place, il suffit d’y apporter une signature et pour cela il faut un minimum de volonté et de volonté politique derrière. C’est quelque chose qui peut-être réglé en quelques semaines au plus. J’ai bon espoir, tout ça est une question de timing et nous y travaillons depuis plus de 3 ans, les choses se sont construites progressivement mais surement, et j’ai le sentiment qu’aujourd’hui on est arrivé au bon moment pour signer cet accord, donc j’espère et j’aimerai que ça se fasse avant l’été."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less