Formule 1

Frustration en course pour les deux pilotes Renault F1

Pas de point en Hongrie

Recherche

Par Olivier Ferret

30 juillet 2017 - 18:34
Frustration en course pour les deux (...)

Le sort n’a pas joué en faveur de Renault F1 lors d’un Grand Prix de Hongrie mené à toute vitesse dans une chaleur de plomb.

Jolyon Palmer finissait douzième tandis que Nico Hülkenberg rentrait aux stands à trois tours du drapeau à damier après un contact avec Kevin Magnussen. Nico était finalement classé dix-septième.

Nico commençait la course au douzième rang avec ses Pirelli Supertendres (rouge) issus des qualifications. Alors qu’il était sixième, il s’arrêtait au quarante-cinquième passage pour chausser des Tendres (jaune) neufs. Son arrêt était ralenti par un pistolet récalcitrant. En fin d’épreuve, un accrochage avec Kevin Magnussen - pénalisé par la suite – l’envoyait hors piste avant son abandon dû aux problèmes touchant ses freins et sa boîte de vitesses.

« C’était une course frustrante, d’autant plus que nous avions le rythme pour obtenir un meilleur résultat. J’étais vraiment en confiance et la voiture était bonne. Nous avons pu signer de bons temps quand la piste était dégagée, mais c’était assez difficile de dépasser et j’ai été longtemps retenu dans le trafic. L’arrêt aux stands était frustrant. Nous avons perdu beaucoup de temps à un moment crucial. Cela m’a amené à être bloqué derrière Kevin Magnussen. Je n’ai rien contre les bagarres viriles, mais il a tout simplement été sans pitié en me poussant hors de la piste et il a été pénalisé pour cela. »

Jolyon partait dixième avec un nouveau jeu de gommes Supertendres. Il atteignait la huitième place et était onzième lorsqu’il passait un train de Tendres neufs au quarante-sixième tour.

« Le départ se passait bien, mais j’ai cédé du terrain quand j’ai dû éviter Ricciardo qui avait soudainement ralenti. Cela m’a fait sortir du top dix. Tout en laissant passer Nico pour tenter de l’aider, cela a compromis ma stratégie et Magnussen et Kvyat en ont profité. C’était ensuite un relais frustrant jusqu’à l’arrivée tant mon rythme était meilleur, mais je n’avais aucune chance de les dépasser sur ce circuit. Nous avons désormais la pause estivale pour repartir à zéro et revenir en forme en Belgique. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less